Trouble de personnalité antisociale : voici comment le reconnaître !

Actuellement, plusieurs personnes souffrent de trouble de personnalité antisociale. Ce trouble affecte le comportement et la conduite envers les droits d’autrui.

Trouble de personnalité antisociale : symptômes et comportements

En général, le trouble de personnalité antisociale survient à l’âge de 15 ans. Il se manifeste par un style de vie exprimant un profond mépris pour les règles et les lois qui ont été établies dans la société. En effet, les personnes touchées par ce trouble ont l’habitude de commettre des actes illégaux pouvant mener à l’arrestation : des mensonges, des escroqueries, des fraudes, la détérioration de biens, des vols, des délits, des harcèlements, la violence, la consommation de substances illicites (cocaïne, héroïne, etc.), etc. La tromperie, la manipulation, l’impulsivité, l’agressivité sont les comportements préférés de cette personnalité.

Contrairement aux personnes normales, les personnes atteintes de trouble de personnalité antisociale ne ressentent aucun remords, ni regret après avoir commis leurs actes. Ils essaient toujours de se justifier, peu importe la situation et n’hésitent pas à refaire encore une fois les mêmes erreurs.

Faites diagnostiquer le trouble par un professionnel de la santé pour ne pas aggraver la situation !

Pour diagnostiquer le trouble de personnalité antisociale, les professionnels de la santé se réfèrent à la cinquième version du diagnostic et statistique des troubles mentaux ou DSM. Écrit par un collectif de médecins psychiatres, ce manuel de diagnostic et statistique des troubles mentaux offre une description complète et une classification des différentes maladies mentales.

Concernant le traitement, soigner ce trouble est difficile et prend beaucoup de temps. Il se fait par une thérapie axée sur la mentalisation. La prise de certains médicaments antipsychotiques et antidépresseurs peut également aider à réduire le comportement de la personne qui en souffre.  Mais pour un meilleur accompagnement, il est toujours recommandé de faire appel à un spécialiste : un psychiatre, un psychologue ou un médecin.

Lire :  Matériel médical pour infirmier : combien coûte-t-il ?
Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis