Quelle culotte menstruelle faut-il choisir ?

Trouver une solution alternative aux protections hygiéniques classiques est un vrai défi à relever pour répondre aux besoins des femmes en période de règles.

Les femmes n’ont pas seulement besoin d’une protection confortable et sûre, mais aussi d’une protection plus économique pour réduire leurs dépenses en protections hygiéniques, qui peuvent aller jusqu’à une moyenne de 325 € en 5 ans.

Qu’est-ce que la culotte menstruelle ?

Au premier regard, une culotte menstruelle est identique à une culotte classique ou un short, elle est conçue en forme de slip, facile à enfiler et pratique pour les jours de règles.

Ces culottes absorbent parfaitement les écoulements lors des menstruations et restent intactes durant environ 5 à 7 ans, tout comme les culottes classiques. La culotte menstruelle est composée de 3 couches de l’extérieur à l’intérieur :

  • La couche en coton et en contact direct avec la peau ;
  • la couche en bambou qui absorbe les liquides, car le bambou a une capacité d’absorption importante ;
  • la couche imperméable qui empêche les liquides de sortir et protège ainsi les vêtements des menstruations.

Les avantages des culottes menstruelles

Les culottes menstruelles ont plusieurs avantages, à savoir la possibilité de s’en servir en dehors des périodes de menstruation, surtout quand on n’arrive pas à fixer la date exacte de début des règles. En plus, elles sont économiques et ne coûtent que de 15 à 60 € en moyenne, pour un produit réutilisable pendant plusieurs années (environ 5 ans).

Elles sont aussi ultra-absorbantes pendant 6-12 heures d’affilée. Pratique à enfiler, féminine, confortable et ne gêne pas pendant les règles. En outre, elles n’émettent pas de mauvaises odeurs et leur texture est bien étudiée, donc, elles procurent toujours une sensation de fraicheur et ne cause pas de démangeaisons.

En résumé, on peut utiliser les culottes menstruelles comme protection principale seule ou bien les porter avec un tampon en cas de surabondance des écoulements sanguins. Comme on peut les utiliser comme moyen préventif, lorsqu’il est impossible de situer exactement la date de début des règles.

Le choix de la meilleure culotte menstruelle

femme-aux-cheveux-boucles-mecontente-tient-serviettes-hygieniques-pendant-menstruation-mauvaise-humeur-subit-traitements-beaute-porte-t-shirt-porte-patchs-hydrogel-sous-yeux-pose-fond-rouge Il y a différents types et modèles de culotte menstruelle et généralement, les marques proposent 3 modèles, chacun adapté à un flux donné : léger, moyen ou abondant.

Il faut donc choisir la plus adaptée à son flux et faire un choix concernant la matière de la culotte.

Par ailleurs, il est possible d’utiliser plus d’un modèle durant un cycle, parce que même durant le même cycle, par exemple, le flux est léger les 2 premiers jours et le dernier jour, mais plus ou moins abondant durant les autres jours.

Selon le flux

En général, on choisit le type de culotte menstruelle en fonction du flux de l’écoulement sanguin et en cas de flux abondant, on privilégie les culottes étroites.

Dans cette optique, La marque Moodz met à disposition 3 modèles adaptés aux différents flux : le tanga pour les flux légers, la culotte pour les flux moyens et enfin, la super taille haute et le shorty, adaptés aux flux abondants.

Selon la matière

Même si cette technologie est validée par des dermatologues et des gynécologues, pour les zones intimes, il faut de préférence choisir les culottes à base de matières naturelles, comme le coton, notamment pour la couche en contact direct avec la peau, il ne faut pas que la matière de la culotte soit mélangée à des produits synthétiques, surtout aux microparticules.

Comment entretenir une culotte menstruelle ?

homme-femme-vetements-mode-reposant-nature-ensemble-au-coucher-du-soleilLa meilleure façon de rincer sa culotte menstruelle est de la prélaver avec de l’eau froide, ensuite, de l’introduire dans une machine à laver à 30°C, mais l’utilisation des détergents et du sèche-linge est déconseillée. On peut laver sa culotte menstruelle à la main, avec du savon et la sécher à l’air.

Les marques de culottes menstruelle disponibles sur le marché

La concurrence entre les culottes menstruelles bat des records, de nombreuses marques innovantes sont disponibles et offrent plusieurs gammes de culottes menstruelles, telles que : la marque française Rejeanne, Modibodi, Elia Lingerie et sa culotte Philomène, LilY Basic (pour les peaux sensibles), Moodz, FEMPO, Blooming, PliM, Lunapads, Thinx, SMOON, Saforelle, etc. Toute ces marques offrent un servir de vente exclusif, avec possibilité d’achat en ligne et en boutique, elles proposent aussi un service de livraison accessible à tous les acheteuses.

Pourquoi passer à la culotte menstruelle ?

La culotte menstruelle est en train de se populariser et de se démocratiser et ce n’est pas pour rien. Si les tampons ont longtemps été considérés comme la protection la plus hygiénique, les scandales des produits chimiques dans les protections ont vite changé les habitudes des consommateurs.

Certains sont passés à la cup, qui certes est plus hygiénique que les tampons, mais qui est inutilisable si vous ne disposez pas d’un lavabo dans les toilettes, du moins en extérieur.

Raison économique

Une culotte menstruelle peut sembler chère (30 euros à 50 euros), pourtant sur le long terme, elle devient très rentable.

Pour un cycle, on conseille aux d’en avoir au moins trois, cinq dans l’idéal. Ce qui fait environ 150 euros.

En un an, vous avez donc rentabilisé votre achat.

Si vous suivez correctement les explications pour l’entretien, vos culottes peuvent durer au moins cinq ans.

Ainsi, commander une culotte de règles sur smoon-lingerie.com, c’est payer 39 euros, mais commander un pack de 3 culottes ce n’est que 78 euros !

Raison écologique

La raison écologique est souvent abordée lorsqu’on parle des culottes menstruelles. En effet, on estime la consommation mondiale de tampon et serviette par an à cinq milliards.

Hormis chez les fabricants de protections biologiques, connaître la composition réelle d’un tampon est clairement impossible. De plus, il faut des litres d’eau pour fabriquer une protection, sans aborder le sujet de leur recyclage

Raison hygiénique

Devoir se changer dans des lieux publics, généralement peu propre est très désagréable en plus de ne pas être hygiénique. Jeter ses protections dans des poubelles non plus.

Une culotte menstruelle se porte toute la journée, vous n’avez pas besoin de la changer. Vous n’avez plus cette sensation de serviette qui gène ou de tampon qui fuit. Vous êtes protégé sans risque.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis