Les Pellissard harcelés, pourquoi n’y a-t-il pas d’enquête à ce sujet ?

Alors qu'ils viennent de s'installer à X, Amandine et Alexandre Pellissard ont fait l'objet de vives critiques. Le couple a même été harcelé par une foule de manifestants avant que la police ne débarque pour une visite inopinée, interrogeant leurs enfants.

Dans de multiples posts Instagram, ils ont révélé la direction que prend actuellement cette enquête.

Amandine et Alexandre Pellissard ont pris une décision audacieuse, surtout quand on sait qu’ils sont issus de familles nombreuses. Bien que leur production de vidéos pour adultes ait été extrêmement rentable, la présence controversée de jeunes enfants près de la caméra continue de faire débat. Mais malgré ce débat, les deux partenaires s’épanouissent dans cette nouvelle entreprise et en récoltent les fruits. La vague d’animosité n’est pas restée uniquement en ligne. Une ou plusieurs personnes inconnues ont déposé une plainte contre le duo, ce qui a entraîné une visite immédiate des forces de l’ordre. Incrédule, la mère a raconté comment des lettres anonymes ont été envoyées au procureur, alléguant que ses enfants étaient enfermés dans leur chambre la nuit après leur conversion. Cela a entraîné une perquisition à leur domicile et leur interrogatoire par les enquêteurs.

Par le biais de stories Instagram, Amandine Pellissard a fait la lumière sur le déroulement de cette audition et la frustration qu’elle lui a laissée. Elle a en outre exprimé son inquiétude quant au fait de donner du crédit aux dénonciations anonymes ou “haters” comme on les appelle. “Ce qui est très grave, c’est de savoir comment donner du crédit à ce genre de signalements”, a-t-elle déclaré avec insistance. Il a ajouté : “En fait, lorsqu’il s’agit de l’audition d’un mineur, il y a deux scénarios. Il y a le cas où l’enfant est accusé et les autres cas où sa voix doit être entendue pour le protéger de toute sorte de reproche ou de questionnement concernant notre profession.”

Lire :  Les 12 coups de midi (TF1) : Les internautes sont furieux de l'attitude de Jean-Luc à l'égard du maître du jeu

Une affaire classée sans suite

Bien que les officiers de police se soient excusés d’avoir fait subir cet interrogatoire à leurs enfants, l’expérience est restée très traumatisante. Par conséquent, le couple a choisi de ne pas poursuivre d’autres actions en justice contre X et s’est contenté d’accepter sa classification actuelle sans aller plus loin dans cette affaire. Malgré les plaintes déposées, les lettres anonymes haineuses et menaçantes qui leur ont été envoyées ces dernières années sont apparemment restées lettre morte. Consternée, Amandine Pellissard s’est exclamée qu’il y a quelques mois, la police les a contactés pour leur demander de renoncer à leurs plaintes en raison de leur réputation et du fait que cela ne ferait qu’engorger un système judiciaire déjà débordé. En préservant le statu quo, cette famille peut continuer à produire des vidéos ensemble dans une atmosphère de joie et d’unité.

Partagez votre avis