Bijoux anciens et en métaux précieux : comment choisir un prestataire ?

Choisir prestataire dans la vente de bijoux

Pour une raison ou une autre, vous devez vous séparer de vos objets de valeur et de vos bijoux précieux ? Votre patrimoine pourra revivre une seconde fois entre les mains de collectionneurs et de passionnés à même de racheter vos effets au juste prix. Comment estimer la valeur de vos bijoux ? À qui vous adresser ? Quelles sont vos obligations légales ? Toutes les réponses dans ce guide express.

Quels sont les objets considérés comme précieux et anciens ?

Les objets et bijoux anciens sont généralement en or. Qu’il s’agisse d’or blanc ou d’or jaune, ces objets et bijoux anciens valent une petite fortune en fonction de leur année de création et de leur signature.

En effet, lorsqu’on parle d’objet, on fait allusion aux montres de grands joailliers et aux pendules en or. Les bijoux précieux, quant à eux, font référence à ces bagues, à ces bracelets, à ces pendentifs, à ces boucles d’oreilles et à ces colliers parés de pierres précieuses (diamant, saphir, rubis ou émeraude…).

Attention, l’année de création ne suffit pas pour qualifier un bijou d’ancien. Pour décrocher ce titre, il doit répondre à certains critères, dont l’état de conservation qui fait l’objet d’une inspection minutieuse par le comptoir d’or ainsi que les spécialistes en achat et vente de bijoux en or qui proposent de racheter tous les bijoux anciens tels que les bagues, alliances, broches, médailles…

Si vous êtes en possession d’un objet de valeur ou d’un bijou ancien, mais que ce dernier est cassé, vous pourrez tout de même le vendre. Dans ce cas-là, la définition du prix de l’objet se fera au poids.

prestataire precieux

Comment estimer la valeur d’une montre ou d’un bijou précieux ?

Tous les comptoirs d’or et les collectionneurs se basent généralement sur des critères prédéfinis afin d’estimer un prix. En voici quelques-uns.

La teneur en métaux précieux

En général, les bijoux anciens et précieux affichent une teneur en métaux précieux allant de 9 à 22 carats. Dans le cas contraire, ils ne seront aucunement valorisés par le comptoir d’or. Autrement dit, leur valeur sera totalement dépréciée. Même si vous choisissez de les vendre, vous n’obtiendrez pas un bon prix.

Les bijoux de grands joailliers

Les bijoux anciens sont estimés à une valeur bien plus importante s’ils proviennent de grands joailliers, comme Van Cleef & Arpels, Mauboussin, Cartier… Dans ce cas, la teneur en métaux précieux est juste considérée à titre indicatif. Le fondement de la valeur sera surtout défini par la provenance, c’est-à-dire la marque. Ainsi, le bijou pourra être vendu à une coquette somme.

Lire aussi : PLACEMENTS À FORTE RENTABILITÉ POUR INVESTIR EN 2020

Des bijoux appartenant aux grands mouvements artistiques

Vous disposez d’un patrimoine précieux si votre bijou a été conçu dans le cadre des grands mouvements artistiques, tels que l’époque Art déco et Art Nouveau. Ce courant va augmenter la valeur de votre bien de façon considérable. En effet, les collectionneurs se feront une joie d’acquérir de pareilles merveilles, qu’il s’agisse d’une bague, d’une broche, d’un pendentif ou d’une médaille.

L’ancienneté des bijoux

On considère qu’un bijou est ancien lorsque sa date de fabrication remonte avant les années 1800. Au-delà de cette date, les bijoux sont qualifiés de contemporains. Si votre bijou date des années 1800, il va s’estimer très cher. Attention ! Hormis son ancienneté, on prendra également en compte sa qualité et son état de conservation.

Les montres de grande marque

Les montres de grande marque n’en finissent pas d’intéresser les collectionneurs et les amateurs passionnés. Même principe que le bijou : si votre montre est signée par un grand joaillier (Boucheron, Breitling, Cartier, Ebel, Girard Perregaux, Jaeger LeCoultre, Mont-Blanc, Rolex, Zenith…), elle aura beaucoup de valeur.

Il est bon de préciser que vous pouvez très bien vendre une montre cassée (ou une pendule). Pour estimer son prix, l’acquéreur se basera sur son poids.

Vente de bijoux anciens et précieux : qu’en est-il de la fiscalité ?

Les bijoux précieux qui présentent les caractères de valeur mentionnés ci-dessus sont sujets à l’acquittement de taxe forfaitaire, selon la législation sur la vente de métaux précieux. En effet, lorsque vous mettez votre bien en vente, vous serez exonéré d’une taxe forfaitaire comprise entre 6 % et 11 %, selon la nature du bien. À cela s’ajoute la contribution pour le remboursement de la dette sociale ou CRDS qui s’élève à 0,5 %.

Pour les bijoux et les montres précieux d’une valeur de plus de 5 000 euros, vous devez payer une taxe forfaitaire qui s’élève à 6 % de la valeur du bien. Petite précision : vous êtes redevable de cette taxe si vous êtes une association ou une personne vivant en France.

Bijoux anciens et en métaux précieux : comment choisir son prestataire ?

Trouver un prestataire à qui vendre un objet ancien ou un bijou précieux n’est pas chose facile. Pour ne pas vous faire arnaquer (car oui, cela peut arriver à tout le monde), vous devez prendre en compte quelques critères de sélection.

Vente de bijoux anciens

Voici des indicatifs qui vous permettent d’identifier les professionnels en achat de bijoux précieux :

  • prix d’opération d’achat affiché : votre acquéreur doit afficher soit au sein de ses locaux, soit sur son site web le prix d’opération d’achat des matériaux précieux. Attention, ce prix ne doit pas dépendre du cours de l’or. Le prix de tous les carats doit également être mentionné. Sachez que cet affichage est obligatoire depuis l’arrêté du 18 août 2015 relatif à l’information du consommateur sur les prix d’achat des métaux précieux.
  • la pesée des objets : toutes les pesées doivent se faire devant le vendeur, et ce, via une balance certifiée. Cette démarche de transparence vous permettra d’éviter toute arnaque éventuelle.
  • le mode de paiement : selon la loi du 17 mars 2014 relative à la consommation, il est interdit de payer le vendeur en espèces. En effet, votre prestataire devra effectuer un paiement par chèque barré à votre nom ou par virement bancaire.
  • signature d’un contrat écrit : l’opération d’achat doit faire l’objet d’un contrat signé par les deux parties. Le document mentionnera toutes les informations réglementaires sur le prestataire ainsi que les caractéristiques de l’objet vendu.

Retrouvez plus d’articles dans la catégorie Finance


Marie Grimaldis

Marie Grimaldis

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.