Grève du 7 mars : les camionneurs s’unissent pour lutter contre les propositions injustes de réforme des retraites

Cette fois, les syndicats du secteur des transports ont enfin décidé de passer à l'action et de se joindre à la lutte contre la réforme des retraites. Ils appellent à la grève en signe de résistance.

Cette fois, les syndicats du secteur des transports ont enfin décidé de passer à l’action et de se joindre à la lutte contre la réforme des retraites. Ils appellent à la grève en signe de résistance.

Anticipée comme une journée mouvementée, la journée du 7 mars 2023 a été marquée par de multiples mobilisations pour protester contre la réforme des retraites. Il semble que nous devrons également nous préparer pour le lundi 6.

Ce dimanche 5 mars à 22 heures, les chauffeurs routiers rejoindront les cheminots, les équipages des compagnies aériennes, les travailleurs du secteur de l’énergie et les fonctionnaires dans un effort uni pour lutter pour la justice. La récente décision des sénateurs de mettre fin à leurs allocations spéciales étant la goutte d’eau qui fait déborder le vase des multiples griefs ressentis par ces groupes – il est temps pour eux d’agir !

Patrick Blaise, secrétaire général de la CFDT Route et leader de son secteur, a lancé un avertissement sévère à la France : “Les confédérations nous demandent de paralyser notre pays. Nous devons faire notre part du travail” (Le Parisien).

Désynchronisation

Alors que Force ouvrière organise un arrêt de travail ce dimanche, d’autres syndicats demandent à leurs membres de défiler les 7 et 8 mars. Il s’agit notamment de la CGT, de la CFDT, de la CFTC et de la CFE-CGC.

Pour l’instant, peu de détails ont été communiqués sur les actions qui seront menées. Cependant, nous savons que des grèves sont prévues pour les mardi 7 et mercredi 8 mars avec des barrages routiers en Normandie selon Dieppoises Information.

Lire :  Réforme des retraites : voici les français qui vont bénéficier de 100 euros de plus par mois sur leur pension !

Dans Le Parisien, Patrick Blaise précise que la grande distribution pourrait être affectée en raison de l’obstruction des plateformes logistiques et des zones industrielles situées dans les Hauts-de-France et en région parisienne. De plus, des barrages filtrants pourraient également être installés.

Partagez votre avis