Déclaration d’impôt 2023 : découvrez les dates limites

Ne manquez pas l'échéance de la déclaration de revenus qui sera pour bientôt. Dans cet article, nous vous révélons le calendrier fiscal et les dates limites de la déclaration d'impôt 2023, département par département.

Comment remplir sa déclaration de revenus ?

Grâce à l’instauration du prélèvement à la source, la procédure pour la déclaration d’impôt est devenu plus simple. D’ailleurs, les revenus des foyers sont déjà préremplis, il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur votre espace particulier sur le site impots.gouv.fr en y ajoutant votre numéro fiscal puis cliquer sur le formulaire.

 

Faire part de ses revenus en ligne est désormais une obligation et ceux qui ont des difficultés sur l’usage du numérique et ceux qui n’ont pas accès à Internet peuvent disposer d’une dérogation. Le formulaire leur sera envoyé par courrier à retourner au service des impots. En ce qui concerne la déclaration automatique, il vous suffit juste de vérifier les informations indiquées par l’administration fiscale. La validation se fera automatiquement et aucune intervention nécessaire.

Les dates limites de la déclaration d’impôt

La DGFiP a dévoilé le calendrier fiscal 2023 où les dates limites de la déclaration d’impot cette année y sont révélé. La campagne débutera le 13 avril 2023 pour tous les Français quant à la date butoir, tout dépend du département de résidence. Pour les départements 01 à 19 qui constituent la zone 1, c’est le 25 mai 2023 à 23h59. S’il s’agit de la zone 2 qui comprend les départements 20 à 54, c’est le 1 er juin 2023 à 23h59. C’est la date du 8 juin 2023 pour la zone 3 qui est constitué des départements 55 à 976. 

 

Pour les déclarations d’impôt au format papier, elles seront adressées par postale entre le 6 et 25 avril 2023. Et disposeront jusqu’au 22 mai 2023 pour la renvoyer. En plus de leur déclaration de revenu, les propriétaires devront aussi prendre connaissance du service “Gérer mes biens immobiliers”. Ce service permet de déclarer l’ensemble de leurs biens.

Lire :  Impôts 2023 : Protégez-vous contre l'escroquerie aux faux remboursements par courriel

Les sanctions pour le non-respect du calendrier fiscal

Le non-respect du calendrier fiscal entraine une pénalisation où les contribuables devront verser une somme correspondant à 10 % de l’impôt dû. Si une réclamation du paiement vous est adressé par l’administratin fiscale, la somme passra à 20 % de l’impôt dû dans les 30 jours qui suivent. Ses sanctions s’appliqueront dans le cas d’oubli sur votre déclaration d’impôt. 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis