Impôt 2023 : les éléments que vous ne devriez pas mentionner dans votre déclaration de revenus

Il existe certains types de revenus qu'il n'est pas obligatoire de déclarer au fisc. Dans cet article, nous allons vous présenter une liste de ces revenus non imposables, qui pourra vous permettre de gagner du temps et de faciliter votre déclaration.

Les revenus à ne pas déclarer au fisc

La déclaration des revenus peut souvent être fastidieuse, surtout pour les personnes aux revenus complexes ou multiples. Cependant, il existe certains revenus que vous ne devez pas déclarer au fisc. Selon les informations publiées sur service-public.fr, les ventes de biens d’occasion et les aides sociales ne font pas partie des revenus à mentionner dans votre déclaration.

D’autres types de revenus sont également exclus de la déclaration, tels que les primes de partage de la valeur pour les salariés gagnant moins de trois fois le Smic annuel. Les jeunes salariés de moins de 25 ans au 1er janvier de l’année d’imposition n’ont pas non plus besoin de déclarer les revenus issus d’une activité exercée pendant leurs études, dans la limite annuelle de trois fois le Smic. Les indemnités journalières et certaines indemnités de licenciement font par ailleurs partie de ces revenus non imposables.

 

Les jeux d’argent, les cadeaux des employeurs, le covoiturage et les emprunts entre particuliers

De plus, les gains aux jeux d’argent ne sont pas imposables, bien que les revenus issus de jeux de poker professionnels ou habituels puissent l’être. Les cadeaux des employeurs, le covoiturage et les emprunts entre particuliers sont de plus exclus de la déclaration de revenus. En effet, un prêt ou un emprunt de moins de 5 000 euros entre particuliers ne doit pas être mentionné dans votre déclaration de revenus.

Toutefois, la connaissance de ces types de revenus à ne pas déclarer peut être utile pour simplifier la déclaration de revenus et gagner du temps. Cependant, il est important de souligner que l’administration fiscale se réserve le droit de vérifier chaque dossier individuellement et de demander des justificatifs en cas de doute.

Lire :  Impôt sur le revenu : le taux de retenue à la source va être révisé
Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis