Quelles sont les étapes de construction d’un mur en parpaing ?

Que ça soit pour sa résistance aux dommages et aux risques sismiques, sa parfaite isolation phonique ou encore son aspect robuste contre les aléas climatique, les avantages innombrables du parpaing ont fait de lui certainement un matériau parfait pour la conception des maisons. La mise en œuvre des murs en utilisant du parpaing est une opération assez facile et souvent moins coûteuse par rapport à l’usage d’autres matériaux. Si vous désirez savoir comment réussir cette tache, n’hésitez pas à continuer la lecture de cet article.

Les étapes de construction d’un mur en parpaing

Comme toute opération de gros œuvres, la confection des murs en parpaings nécessite de suivre quelques étapes que nous allons vous expliquer ci-dessous.

La délimitation

Pour commencer, il est essentiel de planter quatre jalons en bois dans le sol afin de délimiter l’emplacement du mur. Maintenant, que les extrémités du mur sont bien définies, il faut passer à l’enfoncement de deux chevrons à environ 80 cm dans le sol, l’un loin de l’autre. Ensuite, réalisez une traverse en bois entre les chevrons (entre chaque paire) et fixez au sol des clous en laissant des espaces de la largeur de 40 cm qui représente la largeur des fondations, puis créez des liens entre les clous à l’aide d’un cordon.

Les fondations du mur

Pour y procéder, il faut tout d’abord préparer le béton avec un mélange :

  • De ciment ;
  • De sable sec ;
  • De gravillon
  • Et d’eau.

Il est important de bien adapter les dosages du mélange selon le volume des fondations. Afin de réaliser des semelles de fondation, bêchez et évasez le terrain jusqu’à l’atteinte de la profondeur conseillée pour la mise hors-gel des fondations. Faîtes couler du béton de propreté à environ 4 cm d’épaisseur et laissez le sécher pendant une journée. Dès que le béton est sec, passez à l’installation des semelles de ferraille surélevées à l’aide de cales en plastique de petit format, puis utilisez un fil recuit pour les relier. Pour finir, remplissez les fondations avec du béton et laissez sécher pendant une semaine.

Poser le mur

L’assemblage des parpaings nécessite la préparation du mortier tout en mélangeant le ciment avec du sable et de l’eau. À l’aide d’un cordeau de traçage bleu, marquez les périmètres du mur, puis fixez un chevron à proximité de chaque emplacement du mur et relier chaque deux chevrons en utilisant un cordeau dans le but de simplifier l’alignement des rangées de parpaings horizontalement. Sans oublier de préparer un niveau à bulle et un fil à plomb pour vérifier que les parpaings sont bien alignés verticalement. Pour la méthode du pose, suivez les étapes suivantes :

  • Étendez une couche de 2 à 3 cm de mortier ;
  • Déposez la 1e rangée de parpaings ;
  • Assurez-vous de placer les parpaings à chaque 3 m ;
  • Mettez les ferrailles dans les creux des parpaings ;
  • Placez les parpaings en gardant des joints verticaux ;
  • Et remplissez-les avec du mortier.

L’élévation du mur

Pour élever un mur, déposez une couche de mortier sur la première rangée de parpaing, puis placez-les à l’intérieur des blocs du mur (spécialement ceux de la deuxième rangée).

Cette tâche doit être répétée pour chaque nouvelle rangée.

Comment réaliser le bon dosage du mortier pour construire un mur en parpaing ?

En principe, le dosage du mortier dépend de la pelle ainsi que de la personne qui effectue le travail. En règle général, le mortier de ciment est le plus utilisé pour lier les blocs. Pour le dosage, il faut compter de 25 à 30 pelles de sable pour 35 kg de ciment.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis