Haie de Thuyas : techniques de plantation et entretien faciles pour un jardin magnifique !

Les thuyas, avec leur feuillage dense et persistant, sont un choix populaire pour créer des haies dans les jardins. Ils offrent non seulement une belle barrière visuelle, mais aussi un brise-vent efficace et un habitat pour la faune.

Installer une haie de thuyas nécessite une planification minutieuse, depuis le choix des plants jusqu’à leur entretien régulier. Cette tâche, bien que simple, demande une attention particulière aux détails pour assurer une croissance saine et une apparence esthétique durable. Voici comment procéder.

Comment planter un thuya ?

La plantation est à réaliser au printemps ou en automne. Cependant, les thuyas en conteneur peuvent être plantés tout au long de l’année.

Il est important de rappeler que cette plante n’est pas exigeante concernant la nature du sol. Il suffit d’ajouter du terreau pour favoriser l’enracinement.

Commencez donc par créer une tranchée le long de votre clôture, en utilisant un cordeau pour maintenir une ligne droite.

Creusez sur une profondeur de 60 cm, en laissant des espaces de 80 cm entre les plants.

Si votre sol est de mauvaise qualité, remplacez-le par de la terre végétale en bêchant le fond de la tranchée.

Épandez ensuite un peu d’engrais pour arbustes et vérifiez ensuite l’humidité de vos mottes.

Si la terre est sèche, immergez-les jusqu’à ce que plus aucune bulle d’air ne remonte.

Disposez ensuite vos thuyas en respectant les distances et retirez chaque arbuste de son conteneur ou le filet entourant la motte.

Tassez régulièrement la terre au fur et à mesure du remplissage et arrosez abondamment.

Lire :  Votre APL pourrait disparaître ? Ce que vous devez savoir maintenant !

Getty Images Comment protéger mes thuyas ?

Si votre haie présente des jaunissements, assurez-vous d’abord qu’il ne s’agit pas d’un manque d’eau.

Les thuyas plantés individuellement ne nécessitent pas d’entretien spécial, hormis les arrosages.

En revanche, ceux plantés en haie doivent être taillés régulièrement pour contrôler leur taille.

Une vigilance accrue est nécessaire pour détecter la présence de parasites tels que les araignées rouges, les cochenilles, le feu bactérien, le pourridié ou encore la rouille, qui peuvent gravement affecter vos plantations.

Un brunissement des extrémités des pousses peut indiquer une maladie. Si cela est dû à des

Partagez votre avis