Une proposition de loi pour faciliter l’accès de permis de conduire

Un grand nombre de personnes a fait part d'une proposition de loi afin de faciliter le passage, l'obtention et l'examen du permis de conduire. Une demande qui sera défendue fin mars à l'Assemblée nationale.

Le coût du permis très élevé

Dans le but d’obtenir leur permis B, les candidats et candidates devront débourser dans les 2 000 euros. Bien que le permis de conduire est très convoité, il reste tout autant difficile d’accès. En plus, le prix de l’heure de conduite est tout aussi élevé, la facture grime, mais il faut réaliser en moyenne 29 heures de conduite avant l’examen. Sachant qu’une heure de conduite coûte 50 euros à Nice, 53 euros à Vierzon et peut aller jusqu’à 65 euros à Bologne-Billancourt. En vue d’alléger les dépenses et faciliter le passage ainsi que l’obtention et l’examen du permis de conduire.

 

Face à la situation, les députés Sacha Houlié et Aurore Bergé ainsi que le groupe Renaissance comptent simplifier le système et proposent la création d’une plateforme numérique au niveau national. Favorisant la recense de l’ensemble des aides financières afin de préparer les examens du code de la route et du permis de conduire. Ainsi, la proposition de loi de la majorité tient à étendre le recours au CPF à toutes les catégories.

Le délai d’obtention du permis

Cette nouvelle loi prend en compte d’étendre le recours aux agents publics et aux contractuels. Privilégiant le recrutement d’un nombre suffisant d’entre eux pour combler le manque d’effectifs. Un changement qui pourrait réduire le délai d’attente entre les deux épreuves, accélérant ainsi son obtention.

 

Cependant, ces mesures ne sont pas encore suffisantes pour les associations automobilistes qui appellent au gouvernement. Afin de permettre aux enfants d’avoir recours au compte personnel de formation de leurs parents pour financer leurs examens. 

Lire :  Hausse des prix du logement : impact sur la location
Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis