Une nouvelle réjouissante pour les retraités ! D’importantes modifications devraient entrer en vigueur en 2023

Nous ne discutons pas de la réforme ici. Au fil du temps, de nombreux mécanismes sont apparus pour calculer efficacement les seuils pertinents. Dans les mois à venir, les retraités vont bénéficier de deux changements mécaniques.

Une nouvelle satisfaisant pour les retraités

Il est important de noter qu’il ne s’agit pas d’une revalorisation annuelle des pensions de retraite. Par ailleurs, une augmentation avait été mise en place à l’automne dernier pour le régime complémentaire Agirc-Arrco et une autre sera programmée le 1er novembre.

L’augmentation spectaculaire de 4 % du montant de la retraite de base de l’assurance vieillesse de l’été dernier a été réduite, ce qui se traduit par une augmentation annuelle de seulement 0,8 % pour janvier 2023.

Simultanément, des progrès mécaniques plus subtils sont en cours.

 

Le plafond de sécurité a été dégelé

Les personnes nées avant septembre 1961 ne sont pas concernées par la réforme des retraites et les changements qui l’accompagnent. En revanche, les futurs retraités qui ont perçu un salaire important à l’approche de la retraite risquent d’être affectés par le dégel du plafond de la sécurité sociale.

Pour illustrer, la retraite du secteur privé est composée de deux pensions. La première, autrement appelée pension de base ou régime général, sera financée par la Cnav et la seconde implique une complémentaire Agirc-Arrco qui la complète.

La pension de l’assurance retraite est assortie d’un plafond ; ainsi, la pension standard de ce système ne peut dépasser 50 % du plafond de la sécurité sociale. Malheureusement pour les retraités, en raison de la pandémie qui a frappé notre pays et le monde, le plafond de la Sécurité sociale a été stagner de 2020 à 2022. Cela signifie que le montant mensuel brut le plus élevé de la retraite de la Cnav est bloqué à 1 714 euros par mois pendant ces trois années.

Lire :  Températures en hausse : prévoyons-nous un été infernal en 2024 ? Quelles conséquences directes à craindre ?

Excellente nouvelle pour les retraités cette année ! La Sécurité sociale a relevé son plafond en 2023, et celui-ci est désormais supérieur de 6,9 % à ce qu’il était auparavant. Cela se traduit par une augmentation de la pension de base de 1 833 euros par an, soit un bonus de plus de 100 euros !

 

Une augmentation de la retraite minimum

On peut dire que c’est une bonne nouvelle : le minimum contributif de pension (MiCo) a connu une légère augmentation cette année !

Pour janvier 2023, deux seuils de réévaluation sont en cours. Le Mico est fixé à 684,13 euros pour l’année.

Il s’agit d’un examen discret. Au fur et à mesure que les annuités fondamentales évoluent, cette quantité évolue également ; +4% l’été dernier et +0,8% en janvier 2023 pour être exact. En d’autres termes, 652,60 euros bruts par mois sont perçus en janvier 2022, puis 678,70 euros à la fin de l’été !

En revanche, le montant le plus bas de la pension mensuelle est basé sur le SMIC et a donc connu une augmentation au fil du temps. Ainsi, le plafond de cette année s’élève à 1 322,87 euros à compter du 1er janvier 2023, contre 1 240,88 euros l’année dernière, soit une augmentation remarquable de 6,6 %.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis