Tollé politique : Mathilde Panot s’insurge contre la hausse de 10 % sur l’électricité !

La scène politique française est en ébullition alors que la députée Mathilde Panot exprime son indignation face à la perspective d’une augmentation de 10 % sur le coût de l’électricité.

Cette proposition du gouvernement, qui s’inscrit dans une série de mesures visant à renflouer les finances publiques, suscite un tollé.

La voix de l’opposition

Mathilde Panot, porte-parole de La France insoumise, souligne avec fermeté sa préoccupation face à cette initiative gouvernementale. Dans une déclaration sans équivoque, elle exprime son point de vue en déclarant : “J’ai toujours indiqué que cet exceptionnel ne pouvait pas durer, c’est trop coûteux pour nos finances publiques, ça coûte trop cher”. 

À lire : Comment faire face à la hausse des prix de l’électricité ?

Les précédentes mesures fiscales

Le contexte de cette augmentation de 10 % sur l’électricité s’inscrit dans une série de réajustements fiscaux du gouvernement. En effet, depuis le début de l’année, l’accise sur le gaz a presque doublé, impactant directement les abonnés au gaz à prix fixe, qui représentent environ la moitié des utilisateurs. Cette tendance soulève des inquiétudes quant à l’accessibilité des services énergétiques de base pour les citoyens.

Concernant l’électricité, l’exécutif envisage de rehausser la taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité (accise) de manière significative. Actuellement à 1 euro le MWh, cette taxe était de 22,5 euros avant la crise. Cette initiative vise à renflouer les caisses de l’État, mais elle suscite également des interrogations sur son impact sur le pouvoir d’achat des ménages.

Tollé politique : Mathilde Panot s’insurge contre la hausse de 10 % sur l’électricité !

Lire aussi : Hausse des prix : les Français sont de plus en plus inquiets pour leur pouvoir d’achat

Réactions du secteur de l’énergie

Les experts du secteur de l’énergie, dont Nicolas Goldberg de Colombus Consulting, soulèvent des points d’inquiétude majeurs. Ils mettent en garde contre les conséquences d’une augmentation de l’accise sur l’électricité, surtout dans un contexte où l’on encourage activement les citoyens à adopter des solutions électriques pour le chauffage et les véhicules.

Lire :  Réforme des retraites : est-il possible de réclamer des points de pénibilité ?

Goldberg souligne : “Beaucoup d’experts, dont je suis, estiment qu’un relèvement de l’accise sur le tarif de l’électricité serait une grave erreur au moment où l’on incite les gens à électrifier leurs usages.”

Il souligne également que les tarifs de l’électricité ont déjà connu une hausse significative de 30 % en moyenne au cours des deux dernières années en France, une situation sans précédent. Un tel contexte rendrait toute augmentation supplémentaire particulièrement impopulaire et pourrait avoir des répercussions négatives sur la confiance envers le gouvernement.

Retrouvez sur notre site : Hausse des prix : le gouvernement annonce de nouvelles mesures pour soutenir les ménages

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis