Sylvie Tellier évincée : Par qui sera-t-elle remplacée ?

Mardi 30 août 2022, Le Parisien a révélé la personne qui remplacerait Sylvie Tellier à la tête de Miss France après son licenciement par le Comité, selon une information du même quotidien diffusée en mai dernier. Un sujet auquel elle n'avait encore jamais été associée.

C’est une nouvelle importante. En mai dernier, le journal Le Parisien annonçait que Sylvie Tellier quittait le Comité Miss France après 15 ans de bons et loyaux services. Le journal a annoncé : « Sylvie a souvent dit qu’elle ne s’éterniserait pas à la tête de Miss France. Le moment est venu. Elle a déjà cherché à se recaser ailleurs par le passé ». Nos confrères l’ont contactée, et elle a déclaré être « toujours chez Miss France » et être « très investie dans les sujets ». Depuis lors, on n’a jamais cessé d’en parler, et surtout de son successeur. Et plusieurs noms ont été évoqués pour remplacer Cindy Fabre ou Delphine Wespiser. La chroniqueuse de Touche pas à mon poste a clairement fait savoir que si on lui confiait le poste, elle le prendrait.: « Si la question m’avait été posée il y a un an, j’aurais dit non. Aujourd’hui, oui, ça me plairait bien. J’ai fait Les Traîtres donc maintenant je peux tout faire, même gérer des Miss – ce qui demande beaucoup de psychologie et d’humain » s’est-elle confiée à Télé Star en juillet dernier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cindy Fabre (@cindyfabreoff)

Du nouveau au sein de Miss France

Cependant, ce n’est pas Miss France 2005, Delphine Wespiser, qui a été sélectionnée par le Comité pour représenter les reines de beauté au concours, mais Cindy Fabre. C’est Alexia Laroche-Joubert qui aurait choisi l’avocate de 36 ans. Iris Mittenaere, Camille Cerf ou encore Marine Lorphelin ont également été mentionnés, mais c’est Cindy Fabre qui fut l’heureuse élue.

Parmi les tâches confiées à Cindy Fabre, il y aura celle de faire respecter les nouvelles règles du concours, comme le fait d’être marié ou d’avoir des enfants. Ils seront également tenus de vérifier s’ils sont de sexe féminin sur leur état civil, mais ils n’auront pas à révéler s’ils ont subi ou non un changement de sexe.

Partagez votre avis