Comment survivre à une crise cardiaque lorsque vous êtes seul : comment reconnaître une crise cardiaque ?

L’infarctus est dû au blocage de l’artère cardiaque par une caillot sanguin. Quand cette dernière est bloquée, l’oxygène n’arrive plus au cœur et ce dernier se nécrose.

La répercussion de cet incident peut, si il n’est pas traité vite, mener à l’arrêt cardiaque.

Reconnaître les signes d’un arrêt cardiaque

Il existe des symptômes communs de la crise cardiaque que tout le monde doit connaître. Le premier symptôme est le malaise au niveau de la poitrine. Plus précisément, cette douleur se situe au milieu de la poitrine et la personne ressent comme une sensation de lourdeur ou de pression, qui peut durer entre quelques minutes et sur des périodes séparées, ou bien elle dure en une seule fois (environs 10 minutes). D’autres parties du corps peuvent également être touchées (mais pas forcément) :

  • Épaules
  • Bras
  • Cou
  • Dos
  • Mâchoire

Les autres symptômes qui sont associés à une crise cardiaque sont :

  • Respirer avec difficulté ;
  • Une sueur froide ;
  • Une sensation d’étouffement ;
  • Vomissement et nausées ;
  • Sensation d’étourdissement et d’anxiété extrême ;
  • Un pulse très rapide.

Ce qui est très important à signaler, c’est que les symptômes de la femme sont différents de ceux de l’homme. Elles ressentent en plus des symptôme fréquents, quelques autres signes rares :

  • Des douleurs qui s’étendent au long de la mâchoire ;
  • Une fatigue qui débute avant la crise d’une semaine ;
  • Une insomnie.

En aucun cas vous ne devez ignorer ces symptômes. Contrairement à ce qui est communément admis, la crise cardiaque ne survient pas d’une façon instantanée et dramatique, elle est précédée par des symptômes révélateurs. Cependant, elle peut durer pendant une à deux heures.

Les premiers gestes

La première chose à faire est d’appeler les urgences (112) ou une ambulance. Les services d’urgences vont vous donner les premiers gestes et commencer d’aussitôt le traitement. Ensuite, allez vite vous procurer de l’aspirine (325 mg), mâchez le comprimé puis avalez-le. Cela est très efficace, car elle inhibe les plaquettes. Ces dernières sont un élément essentiel dans la formation des caillots sanguins. Les comprimés à enrobage entérique sont à éviter, parce que leur enrobage se dissout très lentement et donc ils ne sont pas d’une grande utilité. Le fait de mâcher l’aspirine permet de dégager les éléments importants directement dans votre estomac, ce qui facilitera le transmission dans le sang.

N’essayez pas de conduire, car à tout moment vous pouvez perdre conscience et les conséquences seront graves. Gardez plutôt votre calme, car c’est bien connu, la panique augmente encore plus le rythme cardiaque, ce qui peut empirer votre situation.

Allongez vous sur votre dos, et faites montez vos pieds sur le canapé ou une chaise pour faciliter la circulation sanguine. Respirez lentement et doucement et ne prenez aucune boisson (eau ou autre). Une fois que vous avez reçu votre traitement, pensez à faire un suivi chez le médecin.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis