Retraite : la complémentaire Agirc-Arrco pour une carrière au SMIC

Le gouvernement a fait une promesse d'une pension minimale à 1 200 euros. Cependant, cette promesse a été vivement critiquée.

La pension au SMIC

En effet, le report de l’âge de retraite à 62 et 64 ans a suscité de nombreux mécontentements auprès des Français. D’ailleurs, certains membres du gouvernement ont déjà effectué quelques interventions médiatiques. 

 

Néanmoins, le dossier de présentation de la reforme des retraites fait part de certaines conditions importantes. « Avec la réforme, la pension de retraite pour une carrière complètement cotisée au Smic ne pourra être inférieure à 85 % du Smic net, soit environ 1 200 euros bruts par mois. » Ce qui signifie que cette promesse ne concernera que la plupart des retraités.

 

Par exemple, si une assurée née en 1961 avec une carrière complète au SMIC part à la retraite fin 2023, elle sera assurée sur deux pensions. Elle bénéficiera de la retraite de base de la Cnav en plus de la complémentaire Agirc-Arrco

 

Ainsi, dans cet exemple, la pension de base Assurance retraite est revalorisée de 748 à 848 euros. Quant au gouvernement, il compte sur une complémentaire de 345 euros pour atteindre 1 193 euros après la réforme.

Lire :  Retraite : la réforme pénalise-t-elle vraiment les femmes ?

Partagez votre avis