Réforme des retraites : une mauvaise nouvelle pour les fonctionnaires

Le Conseil constitutionnel a annulé une mesure de la réforme des retraites qui concerne les fonctionnaires. Cette mesure favorisait un avantage pour les fonctionnaires qui ont travaillé sous contrat durant un long moment.

Une augmentation de l’âge de départ à la retraite

Tout comme les salariés du privé, les fonctionnaires seront aussi soumis à l’augmentation progressive de l’âge légal de départ à la retraite. Avec un recul de deux ans, les aides soignants, les policiers ou ceux qui sont classés dans les catégories actives et super actives n’échappe à cette règle. Leur âge de départ sera entre 57 à 59 ans pour les actifs et entre 52 à 54 ans pour les super actifs.

 

Pour obtenir des départs anticipés, il est nécessaire de justifier une période déterminée d’exercice de cette fonction. Soit en une période de 17 ans pour les actifs et 27 ans pour les super actifs. Cependant, pour bénéficier de ces avantages, la prise en compte des périodes passés en tant que contractuels avant une titularisation sera vérifiée. 

Pas d’effet sur le budget

Si une aide-soignante travaille depuis plus de trois ans sans relâche et qu’elle devienne fonctionnaire. Lors de la liquidation de sa retraite, les 3 ans et demi en tant que contractuel comptabilisé dans les 17 années de services. Son départ à la retraite sera à l’âge de 59 ans, d’après le ministère dans un dossier de presse. 

 

Une mesure qui n’a pas convaincu le Conseil constitutionnel puisqu’elle a été censurée. Toutefois, le ministère de la Transformation et de la Fonction publiques ne cesse de chercher des solutions pour améliorer les conditions de travail des fonctionnaires.

 

Afficher Masquer le sommaire
Lire :  Réforme des retraites : Ce mercredi 22 mars 2023, le président de la république donnera sa première interview après l’adoption du texte !

Partagez votre avis