Réforme des retraites : un challenge lancé par Louis Boyard ?

Le député du Val-de-Marne a initié le #BlocusChallenge, encourageant les élèves à bloquer les établissements scolaires et à partager des photos contre une récompense. Est-ce légal ou non ?

Lundi 6 mars 2023, Louis Boyard, le député de la 3e circonscription du Val-de-Marne qui a dû faire face aux critiques de l’animateur Cyril Hanouna, a lancé le #BlocusChallenge.

Les élèves sont invités à se rassembler autour de leur école et à prendre une photo du blocus qu’ils ont créé. La diffusion de ces photos sur les réseaux sociaux augmente les chances qu’un heureux gagnant, accompagné de ses pairs, soit invité à visiter l’Assemblée nationale !

Tous protestent contre la réforme des retraites.

Valérie Pécresse dépose une plainte

Si le hashtag ne suscite pas l’attention escomptée, il est temps d’adopter une nouvelle approche.

Yaël Braun-Pivet, présidente de l’Assemblée nationale, a exprimé sur Twitter « respecter ses fonctions et son institution ».

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, a déclaré son intention de porter plainte contre le député pour “provocation à l’obstruction et à la violence”

Cette activité est-elle considérée comme illégale ?

Valérie Piau, avocate spécialisée en droit de l’éducation et auteur du Guide Piau, les droits des élèves et des parents d’élèves aux éditions de l’Etudiant, est catégorique lorsqu’on lui pose la question.

Lire :  Allocation de rentrée : comment préparer un budget scolaire réussi ?

Louis Boyard risque de subir deux types de réprimandes : une sanction disciplinaire de la part de sa formation politique et, d’autre part, si le tribunal correctionnel estime qu’il a incité des mineurs à commettre un délit, une amende, voire une peine d’emprisonnement, peut être prononcée.

En outre, les personnes qui participent à un blocus peuvent être sévèrement sanctionnées par des amendes, voire des peines de prison, en cas de destruction de biens ou de déclenchement d’un incendie.

Partagez votre avis