Réforme des retraites : quelles seront les répercussions du mouvement de protestation ?

Après une action collective efficace le mardi 7 mars 2023, l'intersyndicale a déjà prévu d'autres dates pour une action similaire, le samedi 11 et le mercredi 15.

Le mardi 7 mars 2023 au soir, les syndicats ont salué une manifestation sans précédent et appelé à son développement. La lutte pour la réforme des retraites est loin d’être terminée, elle doit être maintenue et amplifiée.

Embarquez pour deux jours de manifestation

Après six jours de mobilisation, l’intersyndicale a décrété deux journées d’action supplémentaires les samedi 11 et mercredi 15 mars 2023. Ils ont imploré une réponse rapide d’Emmanuel Macron, à laquelle l’Élysée a répondu par un tiède accusé de réception en déclarant que “la porte de l’exécutif a toujours été ouverte.”

Dans un appel retentissant au gouvernement pour qu’il abandonne son projet controversé de réforme des retraites, une intersyndicale a demandé, à l’issue des manifestations de mardi, le retrait de ce projet. Au cours de la seule journée du 7 mars, entre 1,28 et 3,5 millions de personnes en France ont organisé des rassemblements et des manifestations contre ce projet, ce qui montre à quel point les citoyens sont déterminés à s’opposer à cette politique malavisée !

Philippe Martinez, secrétaire général du syndicat, a indiqué qu’il s’agissait d’une journée sans précédent : un million de manifestants de plus qu’on 31 janvier précédent, un chiffre comparable à la mobilisation du 12 octobre 2010 contre la réforme des retraites de M. Sarkozy. Les autorités avaient tablé sur 1,27 million de visiteurs le 31 janvier.

Le 8 mars, un appel à une grève féministe a été lancé

Lors de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, plus de 150 marches envahiront les rues de France et des dizaines de milliers de personnes se rassembleront pour défendre les droits des femmes.

Lire :  Prime de partage de la valeur ou PPV : Quels employeurs ? Pour quels employés ?

Pour obtenir l’égalité salariale, de nombreux syndicats (Solidaires, FSU et CGT) ainsi que 45 organisations féministes appellent à une grève féministe nationale.

C’est l’occasion pour les organisations d’attirer l’attention sur la réforme des pensions qui sera particulièrement lourde et préjudiciable pour les femmes par rapport aux hommes.

Le jeudi 9 mars aura lieu une journée consacrée à la mobilisation de notre jeunesse

À Paris, le décompte effectué par la préfecture de police fait état de 81 000 manifestants. Cependant, selon la CGT et Occurrence, une société de comptage indépendante partenaire de plusieurs médias, 700 000 et 68 000 manifestants ont respectivement participé à la manifestation.

Les manifestations d’aujourd’hui ont été particulièrement puissantes, les syndicats et les autorités fournissant des preuves que le nombre de manifestants a atteint des niveaux comparables, voire supérieurs, à ceux observés le 31 janvier. Cela montre clairement que les habitants de nombreuses régions de la province sont à nouveau motivés pour se mobiliser en faveur du changement.

Ce mercredi 8 mars marque la Journée internationale des droits de la femme et, en l’honneur de cette journée, plusieurs secteurs prévoient de se mettre en grève. De plus, les jeunes organisations intensifient leurs efforts tout au long de la semaine qui précède le jeudi 9 mars et exigent que le gouvernement prenne des mesures.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis