Réforme des retraites : plusieurs changements prévue le 1 er septembre

Le vendredi 14 avril, le Conseil constitutionnel a déjà approuvé plusieurs mesures de la réforme des retraites. À compter du 1 er septembre, l'âge de départ et la durée de cotisation pour obtenir une pension à taux plein augmente.

Le Conseil constitutionnel a donné son verdict

Le Conseil constitutionnel a validé 30 articles sur les 36 du projet de loi, 2 l’ont été partiellement et 4 ont été considérés étant des cavaliers sociaux. Ainsi, dès le 1 er septembre, certaines des mesures seront appliquées, telles que la hausse progressive de l’âge de départ, de la durée de cotisation pour le taux plein. Toutefois, certains points pourraient prendre plus de temps à traiter. Comme c’est le cas de la surcote pour les femmes avec enfants qui obtiendraient tous leurs trimestres dès 63 ans ou encore la revalorisation du minimum contributif

 

D’ailleurs, la Cnav doit créer de nouvelles règles de gestion, une offre de service et des systèmes d’information. La hausse du minimum de pension pourraient être envisagée dont un million de retraités devrait en bénéficier dès septembre. Tandis que 800 000 autres devront attendre jusqu’en 2024. En ce qui concerne le cumul emploi retraite, la Cnav ne pourra appliquer ces changements dès le 1 er septembre.

Un surcroît de travail attendu

En 2021, une transition informatique a été mis en place entre le système national de gestion des carrières et le répertoire de gestion des carrières uniques. Cependant, il s’avère qu’il y a toujours un problème, ainsi, les syndicats doivent gérer les deux systèmes d’information en même temps. De quoi entrainer un souci lors de la mise en œuvre de la réforme. 

 

Il est nécessaire d’attendre entre 6 et 12 mois pour former un nouvel agent qui pourrait aider, d’après un syndicaliste.

 

Afficher Masquer le sommaire
Lire :  Réforme des retraites : une mauvaise nouvelle pour les fonctionnaires

Partagez votre avis