Réforme des retraites : partout en France, des barricades empêchent activement la circulation

Ce mercredi 5 avril 2023 marque une nouvelle journée de protestation contre la réforme des pensions. Voici ce qu'il faut savoir sur l'évolution de la situation.

Alors que la manifestation prévue pour le jeudi 6 avril approche à grands pas, les adversaires de la réforme des retraites redoublent de mobilisation. Le mardi 4 avril, les routes françaises ont été barricadées en signe de protestation et ces manifestations se poursuivront jusqu’au mercredi 5 avril.

 

Saint-Etienne : gréviste sur l’autoroute

Le 5 avril au matin, les manifestants ont bloqué la circulation sur l’autoroute A72 entre Andrézieux-Bouthéon et Saint-Etienne de 6h00 à 8h00 lors d’une puissante manifestation.

 

La région portuaire du Havre paralysé

Ce mercredi 5 avril 2023 sera synonyme de blocage pour ceux qui souhaitent accéder à la zone portuaire du Havre. Des manifestants empêchent l’entrée depuis l’aube et sont déterminés à entraver toute tentative d’accès à la zone en raison de leur opposition à la réforme des retraites.

 

Le blocage d’un incinérateur à Toulouse

Le mardi 4 avril 2023 à 6h15, l’incinérateur du Mirail à Toulouse (Haute-Garonne) a été fermé par les éboueurs et leurs alliés. Cette installation est un important fournisseur de chaleur pour de nombreux quartiers de la ville.

Une trentaine de dissidents ont procédé à un blocage inopiné du réseau Mirail, suscitant l’inquiétude de Toulouse Métropole quant à l’accès à la chaleur. Actuellement, les véhicules sont autorisés à quitter le dépôt, mais l’entrée sur ce site n’est pas autorisée pour l’instant.

Suite à la décision judiciaire d’envoyer les forces de l’ordre pour mettre fin au piquet de grève de l’incinérateur du Mirail à Toulouse, les manifestants sont toujours sur place depuis le mercredi 5 avril 2023 au matin.

 

Blocages routiers à Nantes, Le Mans et Grenoble

Le mardi 4 avril à 6 heures du matin, l’intersyndicale a procédé à un blocage filtrant surprise près du Mans (Sarthe), entraînant une congestion de l’autoroute A11 jusqu’à la fin de la matinée. Ce blocage inattendu a entraîné des retards et des perturbations pour les automobilistes circulant à l’ouest de la ville.

Lire :  Réforme des retraites : le Sénat a ratifié l'indice senior, une décision historique pour les citoyens âgés.

Tôt dans la matinée, des manifestants contre la réforme ont organisé un barrage routier à Nantes (Loire-Atlantique), provoquant un encombrement considérable du périphérique.

Le lundi 3 avril, la CGT a annoncé diverses mesures, mais n’en a pas précisé les détails. À la mi-journée, la circulation était toujours interrompue dans les deux sens sur le périphérique, mais le retour à la normale était prévu pour le milieu de l’après-midi.

Le mardi 4 avril, Grenoble (Isère) a connu des perturbations massives de la circulation, les véhicules restant bloqués pendant des heures. Ce matin, cinq axes routiers de Grenoble ont été bloqués de manière inopinée. Heureusement, les barrages ont été levés peu avant 9 heures.

En fin de matinée, les manifestants ont rapidement mis en place un nouveau barrage à Saint-Père-en-Retz (Loire-Atlantique) afin de perturber le tour cycliste de la Région Pays de la Loire. Afin d’éviter la menace d’un blocus, les organisateurs avaient décidé à l’avance de ne pas donner le départ de la course à Saint-Nazaire.

Distribution de tracts à Laval

Le 4 avril au matin, un barrage routier a été établi de manière inattendue à Laval (Mayenne), avec l’intention de distribuer des tracts aux automobilistes.

Pour continuer sur cette lancée, la France Insoumise (LFI) invite tout le monde à se retrouver dans la capitale de la Mayenne pour un rassemblement en fin de journée.

Coupure d’électricité inattendu à Bordeaux

Mardi 4 avril, 20 000 habitants de Bordeaux (Gironde) ont été privés d’électricité en fin de matinée. Lors d’un incident choquant, le gestionnaire du réseau électrique RTE a signalé qu’un poste électrique avait été malicieusement vandalisé.

Lire :  Réforme des retraites : Ce mercredi 22 mars 2023, le président de la république donnera sa première interview après l’adoption du texte !

Si l’action n’a pas été revendiquée, le gestionnaire signale qu’il s’agit d’une coupure “d’origine volontaire liée au mouvement social” et dépose une plainte officielle. Heureusement, le service d’électricité a été rétabli dans tous les foyers en milieu d’après-midi.

 

Une nouvelle mobilisation prévue ce jeudi

Lors de la dernière manifestation contre la réforme des retraites, qui s’est tenue le mardi 28 mars 2023, la participation a été plus faible que prévu, le ministère de l’Intérieur a recensé environ 740 000 personnes dans toute la France, tandis que la Confédération générale du travail a calculé qu’il y avait plus de deux millions de manifestants.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis