Réforme des retraites : malgré les protestations, le Conseil Constitutionnel valide la réforme des retraites qui entraînera une augmentation progressive de l’âge légal dans les années à venir

Avec l'approbation du Conseil Constitutionnel, l'âge légal de départ à la retraite sera augmenté progressivement jusqu'à atteindre 64 ans.

Une manifestation qui n’aboutit à rien

Depuis la proposition de cette réforme des retraites, les yeux du monde entier se sont tournés vers la France. En effet, tous les médias du monde se sont intéressés à cette affaire. D’abord, il y a eu la guerre au sein de l’assemblée, mais ensuite, les grèves ont éclaté un peu partout sur le territoire français. Puis, il y a eu la motion de censure qui, faute de voix suffisantes, n’a pas été acceptée.

En effet, les manifestations de rue ont commencé lorsque la réforme des retraites a été proposée, mais ce n’est qu’après l’annonce de l’adoption du 49.3 que le peuple français s’est vraiment soulevé, considérant cela comme une atteinte pure et simple à la démocratie. Malgré les protestations, l’affaire a finalement été portée devant le Conseil Constitutionnel qui a statué en faveur de la réforme, au grand malheur des millions de Français. Ainsi, malgré les mouvements de protestation, cette réforme sera mise en place.

L’âge de départ à la retraite sera porté à 64 ans, d’ici 2030.

Actuellement, l’âge de départ à la retraite est fixé à 62 ans, mais d’ici 2030, cet âge sera progressivement augmenté à 64 ans. En conséquence, les travailleurs devront cotiser pendant 43 ans pour bénéficier d’une pension à taux plein. Il convient de noter que pour valider une carrière complète et bénéficier d’une pension à taux plein, il est nécessaire de valider un certain nombre de trimestres, ce qui requiert la perception d’un revenu minimal sur une période de trois mois.

En 2023, le montant à toucher pour la validation d’un trimestre de retraite est de 1 690,50 euros de salaire brut, contre 1 585,50 euros l’année dernière. Ce montant est susceptible de changer dans les années à venir en fonction de deux facteurs importants. Le premier est la réforme des retraites, qui prévoit une augmentation progressive de l’âge de départ à la retraite jusqu’à 64 ans d’ici 2030. Le second facteur est la revalorisation du SMIC, qui a un impact direct sur le montant à toucher pour valider un trimestre de retraite.

Lire :  Réforme des retraites : la décision du conseil constitutionnel, cette loi sera-t-il adopté ?

 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis