Réforme des retraites : les plans des “cent jours” établis par Elisabeth Borne, selon la décision d’Emmanuel Macron

Après les déclarations du président de la République visant à donner un nouvel élan à son quinquennat, c'est maintenant au tour de la Première ministre de prendre la relève et de défendre les mesures proposées.

Les plans des “cent jours” établis par Elisabeth Borne

La feuille de route présentée par Elisabeth Borne depuis l’Elysée ce mercredi 26 avril 2023 est destinée à donner de la substance aux “cent jours d’apaisement” et “d’action” promulgués par le président Emmanuel Macron jusqu’au 14 juillet. Cette initiative vise à mettre un terme à la réforme des retraites en proposant de nouvelles solutions.

En effet, la Première ministre dévoilera depuis l’Elysée la feuille de route gouvernementale des prochaines semaines, après avoir présenté le programme en Conseil des ministres. Ce programme aura pour objectif de tester un exécutif toujours en quête d’une majorité absolue à l’Assemblée et fragilisé par l’adoption chaotique de la réforme des retraites.

Depuis la promulgation de la loi, Emmanuel Macron multiplie les déplacements, notamment en Alsace, dans l’Hérault et en Loir-et-Cher, pour mettre en avant son action et exposer ses nouvelles priorités.

 

Les concerts de casseroles

En effet, les déplacements des ministres sont souvent accompagnés de manifestations d’opposants et de bruits de casseroles, comme cela a été le cas pour la visite mouvementée du ministre de l’Éducation, Pap Ndiaye, à Lyon lundi dernier.

De ce fait, l’intersyndicale prépare les manifestations du 1er mai pour démontrer sa force, tandis qu’un ministre considère que cela pourrait être le baroud d’honneur de ce mouvement.

Alors que le premier anniversaire de sa réélection vient de passer, il est temps de relancer la machine exécutive pour Emmanuel Macron. En effet, le président de la République a donné une mission à Mme Borne pour établir et détailler le contenu de sa feuille de route dans le cadre des « cent jours » qu’il s’est fixés lors de son allocution aux Français le 17 avril, avec un « premier bilan » prévu pour le 14 juillet.

Lire :  Alerte : le budget des soins palliatifs en fin de vie encore insuffisant ! Découvrez ce qui se cache derrière cette crise

 

Immigration : l’idée d’un texte unique prend forme

Le président a fait plus que simplement énumérer ses « chantiers prioritaires », tels que le travail, la justice, l’ordre républicain et démocratique, et les services publics, y compris l’école et la santé. Depuis, il a également fourni quelques indications sur le calendrier et la méthode.

En ce qui concerne le travail, il a mentionné un projet de loi pour transposer rapidement l’accord national interprofessionnel sur le « partage de la valeur » en entreprise, qui a été conclu entre les organisations patronales et syndicales.

De plus, il a également évoqué un projet concernant France Travail (la transformation de Pôle Emploi) et les lycées professionnels, sur lesquels il faut avancer d’ici l’été, qui sera porté par le ministre Olivier Dussopt.

Des sources gouvernementales et parlementaires ont indiqué qu’Elisabeth Borne devrait exposer les grandes lignes d’une prochaine loi sur le numérique lors de sa présentation de la feuille de route gouvernementale. Cette loi devrait inclure des mesures telles que la mise en place d’un « filtre anti-arnaque », la transcription en droit français des nouveaux règlements européens sur les services et marchés numériques (DSA-DMA), ainsi qu’un renforcement du blocage des sites pornographiques destinés aux mineurs.

 

 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis