Réforme des retraites : les éboueurs sont de retours en grève

Le 13 avril 2023 à Paris, le syndicat CGT FTDNEEA a annoncé une grève potentiellement ininterrompue.

Récemment, à Paris, les trottoirs ont retrouvé leur largeur initiale après la suspension de la grève des éboueurs. Cependant, les éboueurs de la capitale entendent maintenant faire accéder le gouvernement à leurs revendications en matière de retraite en reprenant leur mouvement social. Le lundi 3 avril 2023, la CGT FTDNEEA a déposé un préavis de grève prolongée et indéfinie à partir du 13 avril 2023.

 

Par ailleurs, le syndicat encourage “l’ensemble du personnel de la DPE [Direction de la Propreté et de l’Eau, ndlr] à participer activement et massivement” aux journées de mobilisation prévues par l’intersyndicale. À commencer par un rassemblement le 6 avril !

 

A la veille de l’évaluation de la réforme des retraites par le Conseil constitutionnel, le 14 avril, une nouvelle vague de protestation va voir le jour. Dans cette lettre adressée à Anne Hidalgo, les grévistes soulignent qu’il est “juste” qu’elle soutienne ce mouvement social dans l’espoir qu’il prenne de l’ampleur. Dès le premier jour des manifestations organisées dans les rues, la maire Paris a pris une position sans équivoque contre la proposition du gouvernement et a déclaré qu’elle était injuste et injustifiable.

 

Paris est plongé dans le chaos depuis plus de vingt jours après que la grève des éboueurs a provoqué un amoncellement de 10 000 tonnes de déchets. Cette situation a suscité un tollé de la part des opposants au bureau socialiste du maire et a même conduit la police à réquisitionner du personnel. Cependant, des rapports récents montrent que depuis le 3 avril, des mises à jour quotidiennes sur la collecte des déchets ont rétabli l’ordre et ramené la ville à son “fonctionnement normal”.

Lire :  Comment la CAF évalue-t-elle vos allocations ? On vous révèle tout !

Partagez votre avis