Réforme des retraites : à quoi s’attendre pour la dixième journée de mobilisation nationale du mardi 28 mars ?

La dixième journée de mobilisation nationale contre le projet d’Emmanuel Macron a lieu aujourd’hui. Transport, école, raffinerie, déchets, énergie, etc. les perturbations s’annoncent nombreuses.

La mobilisation intersyndicale se poursuit !

La dixième journée nationale de contestation contre la réforme de retraite se tient aujourd’hui. Elle arrive après la forte mobilisation nationale de jeudi dernier qui a vu défiler dans la rue 1,09 million personnes selon l’Intérieur et 3,5 millions selon les syndicats. Pour battre le record, l’intersyndicale, toujours unie, appelle tous les secteurs à mener des actions et tous les manifestants à se mobiliser. En conséquence, des perturbations sont à prévoir dans tout le pays.

Plusieurs secteurs seront touchés par la dixième mobilisation !

Aujourd’hui, le secteur des transports promet à nouveau d’être mobilisé. Dans la RATP, le trafic des RER sera « très perturbé ». Il y aura un train sur deux sur les lignes A et B. Dans le métro, les fréquences de passage de train seront réduites. La SNCF a également annoncé que le trafic sera « fortement perturbé ». Dans l’aérien, la DG de l’aviation civile a annoncé que 20% des vols seront affectés à Orly, Toulouse, Marseille et Bordeaux.

Dans les écoles maternelles et élémentaires, quelque 30% des professeurs du primaire seront en grève d’après le principal syndicat. Cette estimation est plus faible car « les journées de mobilisation qui se succèdent deviennent un sacrifice financier pour les enseignants ».

Dans les raffineries, il sera encore difficile de faire le plein. Chez les éboueurs, la problématique des déchets dans la capitale est loin d’être réglée.  Du côté de l’énergie, le secteur devrait rester particulièrement mobilisé lors de la dixième journée de contestation. D’ailleurs,  la CGT Mines énergie souhaite amplifier la grève reconductible sur les sites nucléaires, les barrages hydrauliques, unités de stockage de gaz, les terminaux méthaniers et tout autre outil de travail de la profession.

Lire :  Grève du 28 mars : les nombres des manifestants commence à diminuer par rapport à la semaine dernière
Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis