Prime de partage de la valeur ou PPV : Quels employeurs ? Pour quels employés ?

En juillet 2022, le gouvernement a mis en place la PPV ou Prime de Partage de la Valeur pour soutenir le pouvoir d’achat des français. Reconduite jusqu’à la fin de cette année, il s’agit d’une prime exonérée d’impôts.

Plus d’informations sur la Prime de partage de la valeur ou PPV

Entrée en vigueur en juillet 2022 et inspirée de l’ancien Prime Macron ou Prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, la prime de partage de la valeur est un dispositif permettant à l’employeur de verser une prime à ses employés, avec des conditions avantageuses. En effet, ce bonus est exonéré de toutes les cotisations et contributions sociales. Il peut être versé en une ou plusieurs fois au cours d’une année, à condition que les montants ne dépassent pas les 3 000 euros par salarié. Cette limite atteint les 6 000 euros dans les entreprises qui ont signé un accord d’intéressement.

PPV : qui sont les concernées ?

D’après le Ministère de l’Economie, les entreprises qui peuvent versés la PPV sont les employeurs de droit privé, les établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC), les établissements publics administratifs (EPA) qui emploient du personnel de droit privé, les entreprises de travail temporaire (intérim), et les ESAT qui emploient des travailleurs handicapés. Cependant, sachez que ce n’est pas une obligation car il s’agit d’une prime facultative.

Les employés qui peuvent bénéficier de cette prime sont les salariés liés à l’entreprise par un contrat de travail, les intérimaires mis à disposition, les agents de certains établissements publics ainsi que les travailleurs handicapés relevant des établissements et services d’aide par le travail ou ESAT. Quant aux conditions, il faut que le salarié gagne moins de 3 fois le SMIC par mois. Les salariés gagnant moins d’environ 4 000 euros nets par mois ont aussi leur chance d’obtenir la PPV !

Lire :  Les Frères Scott : Quand la complicité reste intacte dix ans plus tard
Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis