Miss France 2023 : Marine Paulais, une des trente candidates, est victime de violences familiales

Plus que quelques jours avant qu'une nouvelle miss qui sera sacré Miss France 2023 succède Diane Leyre. Bien avant, les prétendantes à la couronne évoquent les parcours de leur vie, comme ce fut le cas de Marine Paulais, Miss Poitou-Charentes.

Marine Paulais en larme après sa victoire

Originaire de Bellevigne, Marine Paulais âgée de 20 ans, a été élue au Futuroscope de Poitiers parmi 16 prétendantes. Étudiante, elle est en deuxième année de BTS esthétique en option Management. Bien qu’elle soit en alternance dans un institut de beauté à Bordeaux, elle a continué ses études durant la préparation du concours de Miss. 

Lors de son interview auprès de La Charente libre, cette reine de beauté a partagé sa réaction lorsqu’elle a obtenu le titre de Miss Poitou-Charentes. Bien qu’elle espérait être parmi les dauphines, du coup, elle a été très surprise. Au moment où elles n’étaient plus que deux à se tenir la main en attendant le verdict, elle était déjà en pleurs. Alors quant elle a entendu son nom, elle a encore plus pleuré, a-t-elle révélé. Si jamais elle devient Miss France, Marine Paulais assure qu‘elle défendra des femmes et des enfants victimes de violence. Une cause qui lui tienne à cœur apparemment.

Miss Poitou-Charentes, victime de violences familiales

Chacune des Miss ont leur propre histoire qui a marqué leur vie, l’heure est à la confession. Certaines ont vécu des moments de harcèlement ou victime de maladie, Marine Paulais quant à elle était victime de violence. Dans les colonnes du Parisien de ce 13 décembre, cette dernière affirme avoir vécu des violences familiales avec sa mère et sa sœur. En manque de soutien, elles ont dû y faire face toute seule, et c’est pour cela qu’elle se présente à l’élection afin d’en parler.

Très déterminé, pour la jeune femme, le rôle de Miss ne signifie pas seulement de penser “à la danse, des couronnes ou des belles robes”. Elle y est présente pour défendre la cause qui lui tienne à cœur devant Camille Lellouche, l’une des jurys. Effectivement, cette dernière a été aussi victime de violence d’un homme. “J’étais super émue d’apprendre cela. Ça sera très poignant pour moi d’en parler à quelqu’un qui sait de quoi il s’agit” a déclaré Marine Paulais.

Afficher Masquer le sommaire
Lire :  Mask Singer : Le chevalier sème le doute !

Partagez votre avis