Matka : tout ce qu’il faut savoir pour préparer son voyage en 2020

Canyon Matka

Culminant à une altitude de 357 m, le village de Matka, à Saraï, en Skope, la capitale de la Macédoine du Nord n’est pas dépourvue de charme. Recensant au début des années 2000 environ 468 habitants composés initialement d’Albanais, de Macédoniens et de Serbes, le village propose différentes activités touristiques attrayantes.

Situation géographique

Le village de Matka est bâti sur le long de la Treska, une rivière tributaire du Vardar qui s’étend sur 132 km. Cette dernière est retenue par un barrage depuis 1938 et forme le lac Matka. Ce dernier constitue à son tour une gorge dans laquelle subsiste un complexe de bâtiments médiévaux tels que des églises, des monastères, mais également des vestiges de forteresses de la ville médiévale de Matka. Au fond du lac s’étend un canyon pittoresque favorable aux différentes visites et activités touristiques proposées dans la région. En ce qui concerne la localisation, le village de Matka est situé à 11 kilomètres de Skopje, la capitale de la Macédoine du Nord. Il est limitrophe au Sud-Ouest et au Sud-Est par le massif de Yakoupitsa dont le mont Vodno fait partie et qui a comme point culminant, le pic Krstovar, qui fait 1 066 mètres.

Le canyon Matka

Situé près du village de Matka, le canyon Matka est occupé par le lac artificiel éponyme. S’étendant sur près de 5 000 ha, le canyon forme également une destination touristique unique et très prisée des touristes. Outre les différents monastères qui s’y trouvent, vous pourrez également y voir différents phénomènes karstiques uniques. De même, le canyon de Matka est un réel écrin de verdure où des sentiers de randonnée sont creusés ici et là pour permettre l’accès aux grottes. Il y est également possible d’explorer des falaises avant d’atteindre les hauteurs et de profiter d’une vue panoramique sur tout le canyon. Les forêts qui surplombent le canyon abritent plusieurs espèces endémiques comme le fameux papillon des Balkans.

Lac Matka : un site emblématique du village

Situé au nord du village et s’étendant sur une superficie de 5 000 ha, le lac artificiel Matka constitue une destination touristique populaire qui tient sa notoriété de son patrimoine naturel et historique pittoresque. Il est alimenté par la rivière Treska et se trouve au fond du canyon Matka. Le lac Matka est un refuge pour bon nombre d’espèces végétales et animales dont la plupart sont endémiques, à l’échelle de 20 % des plantes qui s’y trouvent ou encore des 77 espèces de papillons. Outre le paysage unique et très rustique qu’il propose, le lac permet aussi la pratique de nombreuses activités nautiques comme la nage, le canoë ou encore le kayak. Les touristes peuvent également profiter de la pêche lorsqu’ils sont en quête de sérénité durant leur séjour.

Les monastères de Matka

Dans les environs du lac Matka, on retrouve de nombreux édifices religieux. À citer, on distingue principalement le monastère Saint-André de Matka qui a été bâti au temps du fils du roi Vukasin, en 1389. On retrouve également le monastère de Matka qui est localisé dans le monastère de la Sainte-Mère-de-Dieu. Il a été construit au XIVe siècle et rénové en 1497. De même, le monastère Saint-Nicolas, perché sur une falaise et surplombant le monastère Saint-André est un édifice religieux imposant au sein du village. Il est déserté depuis 1897, après qu’un moine lui ait redonné vie en 1826, suite à sa construction au XVIIe siècle.

Lire aussi : COMMENT FAIRE UN ROAD TRIP EN TOUTE SÉCURITÉ AVEC LES ENFANTS ?

Les grottes de Matka

Le canyon Matka est composé d’une dizaine de grottes, mais c’est la grotte de Vrelo qui constitue la principale attraction de la localité. Pour s’y rendre, les touristes prennent des bateaux, des kayaks ou se font accompagner par un guide touristique. Située à 3 km du centre de Fuzine, la grotte de Vrelo est vieille de 3,5 à 4 millions d’années et s’étend sur une longueur totale de 300 m. Pendant la visite touristique des lieux, seuls 250 m peuvent être exploités. Au fond de la grotte est nichée une source qui se remplit d’eau pendant les saisons de pluie, une attraction qui suscite l’intérêt des touristes en plus de ses concrétions. D’ailleurs, ce syphon naturel a été exploré jusqu’à une profondeur de 230 mètres en 2016. Entièrement éclairée sur toute sa longueur, la grotte est aussi adaptée à la visite pour les personnes invalides grâce à son accès rectiligne sans escalier.

Le parc national Mavrovo

Situé entre Matka et Ohrid, Mavrovo constitue l’un des trois parcs nationaux de Matka. Il propose un paysage très varié comprenant des gorges, des sources, des forêts, mais aussi des torrents et 17 lacs glaciaires. D’ailleurs, c’est un parc qui conserve encore une faune et une flore datant de l’âge glaciaire. Parmi les animaux qu’il abrite, on distingue des ours, des lynx, mais aussi de nombreux cerfs. Le parc renferme aussi la cascade du Korad qui constitue la plus haute chute d’eau des Balkans. Le parc renferme également la station de ski Zare Lazarevski qui forme l’une des plus importantes destinations touristiques macédoniennes pour les différentes attractions sportives, naturelles et culturelles qu’il offre. Pour explorer le parc, les touristes peuvent faire des randonnées pédestres ou encore à vélo, soit à une heure et demie de marche de la ville de Matka.

Séjourner à Matka

Le canyon Matka Hotel est l’un des nombreux hôtels-restaurants du bourg où vous pourrez séjourner. Outre le prix relativement accessible des chambres, le complexe présente également l’atout d’offrir une vue imprenable sur l’ensemble du canyon, de la rivière et de la forêt. En ville, vous pourrez trouver différents hôtels en fonction de vos préférences et de vos attentes. Ils proposent outre l’hébergement, des services de transport et de guidage pour visiter les villes et les sites environnants.

Se déplacer à Matka

Si vous n’optez pas pour une location de voitures pour visiter la localité, vous pouvez emprunter les transports en commun. Le vélo est aussi un moyen de locomotion prisé dans le village, surtout pour se rendre dans les grottes. La marche accompagnée d’un guide touristique peut tout aussi faire l’affaire.

Plus d’informations et de guide dans la catégorie voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *