MacKenzie Scott, la philanthrope milliardaire divorce de son second mari Dan Jewett

MacKenzie Scott, la romancière et philanthrope milliardaire qui était auparavant mariée au fondateur d'Amazon Jeff Bezos, a demandé le divorce de son second mari.

Citant des documents judiciaires, le New York Times rapporte que MacKenzie Scott a demandé le divorce de Dan Jewett dans l’État de Washington lundi.

Cette rupture intervient alors que Mme Scott est divorcée du fondateur d’Amazon Jeff Bezos après 25 ans de mariage. Elle a reçu 38 milliards de dollars dans le cadre de leur accord de divorce.

Depuis moins de quatre ans, elle a donné plus de 12 milliards de dollars à des organisations à but non lucratif. Elle a aussi épousé entre temps Dan Jewett, un professeur de l’école prestigieuse fréquentée par ses enfants.

Elle a promis de faire don de toute sa fortune à des œuvres de charité, en signant le Giving Pledge, une initiative dans le cadre de laquelle les super riches peuvent s’engager à faire des dons philanthropiques.

Un mariage qui était davantage « un partenariat philanthropique » qu’une simple affaire de cœur

Le mariage de Mme Scott et de M. Jewett, qui a fait l’objet d’une grande annonce après le divorce très médiatisé de MacKenzie Scott avec l’homme le plus riche du monde. En effet, c’était plus qu’un simple partenariat romantique, c’était aussi un partenariat philanthropique selon les experts.

Une grande richesse qui s’accompagne donc d’une grande responsabilité. Les deux jeunes mariés ont d’ailleurs pris ce vœu au sérieux à l’époque en promettant publiquement de faire don de leur fortune à de bonnes causes.

Des signes démontrant la mort subite du « partenariat »

En effet, des signes récents indiquaient que leur partenariat avait pris fin. Par exemple, auparavant, les organisations à but non lucratif qui recevaient des subventions à la fois de Mackenzie Scott et de Dan Jewett exprimaient leur gratitude à chacun d’eux à tour de rôle. Cependant, les bénéficiaires plus récents remerciaient uniquement Mme Scott dans leurs publications.

Récemment, Mackenzie Scott a fait don de deux propriétés à Beverly Hills, d’une valeur de 55 millions de dollars chacune, à la California Community Foundation. Les activités de subvention de la fondation en matière de logement abordable bénéficieront de 90 % de la valeur des maisons. Toutefois, le nom de Dan Jewett n’a pas été mentionné dans ce communiqué de presse publié dernièrement.

La Health Forward Foundation de Kansas City, dans le Missouri, a déclaré mardi qu’elle avait reçu un don de 15 millions de dollars de Mme Scott. La Episcopal Health Foundation de Houston a dernièrement annoncé qu’elle avait reçu une subvention de 20 millions de dollars de la part de leur fondation, sans mentionner non plus le nom du mari de Mackenzie Scott.

Par ailleurs, le nom du mari a disparu des activités caritatives de Mackenzie Scott quelques jours avant cette demande de divorce. La lettre qu’il a écrite n’apparaît plus à côte de celle de la femme la plus riche du monde sur le site du Giving Pledge. Un site sur lequel les milliardaires promettent de donner la moitié de leur argent avant de mourir. En outre, son nom a récemment été effacé, sans préavis, d’un article Medium que la philantrope milliardaire avait publié l’année dernière sur leurs dons.

Dan Jewett était pourtant le partenaire idéal selon ses amis

Un ami de Jewett a déclaré au Times qu’il était « sérieux, pas très nerveux… la personne parfaite pour hériter de cette énorme somme à donner aux autres, car il n’avait aucun sens de la cupidité.

Dans une lettre publiée par le Giving Pledge, Jewett a écrit qu’il était :

« reconnaissant pour le privilège exceptionnel que représente le fait de s’associer au don d’actifs ayant le potentiel de faire tant de bien lorsqu’ils sont partagés ».

Il a ajouté : « Je suis marié à une personne extraordinaire qui est non seulement généreuse, mais aussi gentille. Nous nous sommes engagés à transmettre notre richesse afin de pouvoir aider les autres. »

On ne sait pas combien Scott vaut aujourd’hui, mais il est probable qu’elle est toujours l’une des femmes les plus riches du monde.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis