Les débats concernant la réforme des retraites se sont achevés dans la confusion !

Les débats concernant la réforme des retraites ont été clôturés vendredi dernier, à minuit pile, dans un climat tendu. Sans surprise, ils se sont interrompus très loin de l’article 7, qui parle du report de l'âge légal de départ à la retraite à 64 ans.

L’article 7 est encore flou !

Après deux semaines de débats épiques, les députés ont entamé ce vendredi l’examen de la réforme des retraites. A cause du nombre d’amendements et de la date butoir fixée, les débats se sont interrompus très loin de la mesure phare, qui parle du report de l’âge légal à 64 ans. En effet, durant toute la soirée, la discussion s’est centrée sur la durée de cotisation pour les retraités pouvant bénéficier du dispositif carrières longues, plus précisément ceux qui ont commencé à travailler avant les 21 ans. « Quarante-trois ou quarante-quatre ans ? » Cette question n’a pas été clairement tranchée même si les députés LR ont exigé que tous les travailleurs concernés puissent partir après 43 années de cotisations, sans considérer l’âge légal de départ à la retraite. 

Durant ce dernier jour de débat, les députés ont également rejeté une motion de censure déposée par le Rassemblement national. En préambule, la députée Marine Le Pen avait dénoncé que c’est “un projet (…) mal porté et mal expliqué“.  De son côté, la cheffe du gouvernement avait répondu que le débat avait montré les visages de “deux populismes” : l’extrême droite et la France insoumise (LFI). Mais elle a aussi annoncé que le gouvernement retiendra des mesures favorables aux enseignants du premier degré, aux professions libérales, aux retraités à Mayotte, aux pensions agricoles ainsi qu’aux “carrières longues”.

Après le débat, l’examen du texte doit maintenant se poursuivre au Sénat.

Du côté des syndicats, la grève va continuer !

Les syndicats attendent la mobilisation du 7 mars. Ils ont menacé de mettre la France “à l’arrêt” si le gouvernement ne retire pas sa réforme. D’ailleurs, la CGT a appelé vendredi à la grève reconductible dans les raffineries dès le lundi 6 mars.

Lire :  Mobilisation du 16 février : les français à nouveau dans la rue contre la réforme des retraites !
Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis