Le plan d’aide alimentaire mis en place pour les plus précaires

C'est de nouveau un rude épreuve que les Français doivent faire face suite à l'inflation des produits alimentaires en ce mois de mars. Le gouvernement a annoncé ce mardi 28 février un plan d'aide alimentaire pour les plus précaires nommé "Mieux manger pour tous".

À quoi ressemble ce plan d’aide ?

Afin d’aider les plus démunies durant ces temps d’inflation, le gouvernement va mettre en place une aide alimentaire. Bien que le chèque alimentaire soit notamment réclamé par l’association Familles Rurales, le gouvernement se penche plutôt sur les banques alimentaires. Selon RTL, un fonds de 60 millions d’euros va être déployé. Permettant ainsi de financer des ateliers de transformation. 

 

En effet, l’idée est de récupérer des fruits et légumes invendus ou celle avec la date limite de péremption proche afin de les transformer. Que ce soit des confitures, des conserves ou des plats préparés, les produits seront par la suite distribués aux familles les plus modestes. Cela s’effectuera par le réseau des banques alimentaires et certaines associations. Par ailleurs, les fonds vont aussi permettre de créer un réseau d’approvisionnement avec les agriculteurs.

8 millions en situation d’insécurité alimentaire

Toutefois, ce plan d’aide tient aussi quelques contraintes. D’après RTL, la mise en place d’une importante logistique pour faire voyager ces produits presque périmés est nécessaire. D’ailleurs, en juin 2022, l’association Familles rurales a fait part que pour suivre la recommandation de manger 5 fruits et légumes par jours, un foyer composé de 2 adultes et 2 enfants devront dépenser entre 107 et 198 euros.

 

Une recommandation difficile à suivre puisque l’inflation reste toujours élevées, ainsi, de plus en plus de Français réduisent leurs dépenses liées à l’alimentation. En plus, il s’avère que 8 millions de personnes sont considérées comment en situation d’insécurité alimentaire. Néanmoins, ce plan sera bénéfique à 4 millions de personnes.

Lire :  Aide jusqu'à 8 000 euros pour les boulangers

 

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis