La hausse des taux d’intérêt peut-elle faire baisser le prix de l’immobilier ?

Dans un contexte inflationniste exacerbé par l’invasion russe en Ukraine, la Banque Centrale Européenne a fixé un mandat visant à maintenir l’inflation autour de 2%. L’outil principal pour contrer cette inflation demeure la hausse des taux d’intérêt. Depuis le début de l’année 2022, la BCE a effectué dix hausses de taux consécutives. Cette politique monétaire a inévitablement réduit les capacités d’emprunt des ménages. Elle a fatalement entraîné une diminution du nombre de transactions immobilières et exercé une pression à la baisse sur les prix des logements.

Tendance historique et récente

Au cours des vingt dernières années, les taux d’intérêt immobilier ont globalement baissé tandis que les prix de l’immobilier ont augmenté. Cette tendance a été particulièrement marquée en France. Les taux d’intérêt ont chuté de manière significative par rapport à d’autres pays de la zone euro. 

Cette baisse des taux s’est accompagnée d’une augmentation constante des prix immobiliers, et témoigne de la corrélation inversée entre les deux variables.

Impact de la hausse des taux d’intérêt

Malgré la tendance historique, la question demeure : la hausse des taux d’intérêt peut-elle faire baisser les prix de l’immobilier ? Une corrélation inverse a souvent été observée entre les taux d’intérêt et les prix de l’immobilier. 

Cela dit, un mouvement de baisse des prix en relation avec la hausse des taux semble moins probable à court terme. Une réduction du nombre de transactions apparaît plus plausible.

Les récentes fluctuations

Les récentes augmentations des taux d’intérêt ont déjà commencé à influencer le marché immobilier. Entre le premier trimestre 2021 et le troisième trimestre 2023, les ventes de logements individuels et collectifs ont chuté, tout comme les mises en vente. 

Lire :  Découvrez le nouveau montant de l’ARS ou Allocation de Rentrée Scolaire

Cette diminution de l’activité transactionnelle témoigne de l’attentisme des acteurs économiques face à la hausse des taux d’intérêt. Bien que les prix n’aient pas encore connu une baisse significative, la stagnation des transactions pourrait indiquer un changement de tendance à venir.

La hausse des taux d’intérêt peut-elle faire baisser le prix de l’immobilier ?

Découvrez également les raisons pour lesquelles les crédits immobiliers sont de plus en plus difficiles à obtenir.

La politique monétaire et les perspectives

Depuis la fin de l’été 2023, la BCE a annoncé une pause dans sa politique de hausse des taux. Cela pourrait temporairement stabiliser le marché immobilier. À long terme, le manque de demande induit par les hausses de taux pourrait exercer une pression à la baisse sur les prix

Dans ce contexte, les enjeux financiers des ménages vendeurs pourraient retarder toute baisse significative des prix de l’immobilier. La tendance reste tout de même incertaine.

La hausse des taux d’intérêt n’a pas encore entraîné de baisse substantielle des prix de l’immobilier, mais elle a déjà commencé à affecter les transactions. À l’avenir, l’évolution du marché immobilier dépendra largement des politiques monétaires mises en place et de la réaction des acteurs économiques face à ces changements.

On vous guide pour investir en immobilier sans gestion et sans impôt.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis