La CGT appelle tous les citoyens à participer à une journée “ports morts” le jeudi 16 mars 2023

Lundi, la CGT a lancé une grève de trois jours dans les ports français. Pour appuyer leur cause, les représentants syndicaux ont également mis en garde contre une pénurie imminente de carburant.

Alors que les mouvements prennent de l’ampleur, d’autres sont encore à venir. La CGT a récemment annoncé un appel à trois jours d’arrêt de travail dans les ports français, à compter du lundi 13 mars et jusqu’à la journée “port mort” prévue pour ce jeudi 16 mars 2023.

Jeudi, Serge Coutouris, secrétaire général adjoint de la Fédération nationale CGT des ports et docks, a déclaré que “rien n’entre ni ne sort de nos ports”. Il est à noter que la CGT est majoritaire dans tous les ports français, à l’exception de Dunkerque.

Depuis le début du mois, nous sommes inondés de nouvelles et de rapports sur les routes et les ports bloqués. Malheureusement, il semble que ces perturbations persisteront au cours de la semaine à venir.

Une nouvelle vague d’acteurs se joint à la révolution des énergies renouvelables

Comme l’indique la CGT, 40 % des travailleurs de TotalEnergies se sont mis en grève et barricadent les raffineries de Donges et de La Mède.

À Fos-sur-Mer, 80 % des employés d’ExxonMobil sont en grève et la raffinerie de Petroineos continue de protester.

Le lundi 13 mars 2023, Fluxel a entamé une grève pour promouvoir les énergies renouvelables et créer des liens entre les pétroliers et leurs clients dans le port. Cette action renforce les récents mouvements similaires d’autres acteurs qui se sont joints à la lutte pour la durabilité environnementale. La Fédération nationale des industries chimiques CGT a publié une déclaration officielle concernant cette cause.

Le danger imminent d’une pénurie de carburant

Avec de nouveaux acteurs en grève et la menace d’une mobilisation de grande ampleur, faut-il s’inquiéter des pénuries dans les stations-service cette semaine ?

Lire :  CAF : lancement d'un nouveau service en ligne pour faciliter les démarches des allocataires

Lundi dernier, le 13 mars 2023, Olivier Mateu de la CGT des Bouches-du-Rhône a fait une annonce fracassante sur BFMTV. Il a en effet menacé les salariés d’une pénurie de carburant si leurs revendications n’étaient pas satisfaites rapidement.

Il a déclaré : “Il est temps de faire le plein. Les employés se regroupent et de nouvelles industries se joignent à celles qui ont déjà fait grève pour avoir un impact encore plus grand, cela va certainement perturber l’organisation de tout, y compris de notre économie”

 

C’est avec une grande inquiétude que l’on a constaté la semaine dernière que près de 7 % des stations-service françaises étaient en rupture de stock d’essence ou de gazole.

Compte tenu des récentes grèves dans les raffineries, certains automobilistes ont paniqué et se sont précipités dans les stations-service pour faire des réserves. Le même phénomène se produira-t-il cette semaine ?

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis