Indemnité kilométrique : le nouveau barème pour 2023

En 2022, le barème de l'indemnité kilométrique a augmenté de 10 % et elle va de nouveau connaitre une hausse cette année, soit + 5,4 %. Le coût pour les finances publiques est de 140 millions d'euros qui concernera 2 millions de ménages.

Le barème de l’indemnité kilométrique

Au moment de la déclaration de revenus, les contribuables peuvent profiter d’une déduction automatique de 10 % pour prendre en compte leurs dépenses telles que les frais de transport. Toutefois, les contribuables qui sont usager du transport peuvent choisir de déduire leurs dépenses réelles ou d’utiliser le barème de l’indemnité kilométrique. 

 

Ce sont les déplacements entre le lieu de domicile et de travail, les déplacements professionnels durant les heures de travail qui sont concernés. Si un contribuable réside au maximum à 40 km de son lieu de travail, l’intégralité de la distance est prise en compte. Au-delà, ce sont les 40 premiers kilomètres qui sont pris en compte.

Les nouveaux montants pour 2023

Sachez qu’il existe 3 barèmes différents dont le premier s’applique aux voitures, le deuxième aux deux-roues et le dernier aux cyclomoteurs. Avec l’augmentation de 5,4 % par rapport aux montants 2022, un changement a bel et bien été constaté. Par exemple, un contribuable qui parcourt 4 000 km dans l’année et dont le véhicule a une puissance de 4 CV pourra déduire 2 424 euros.

 

Si un contribuable qui parcourt 5 000 km et dont les deux roues a une puissance administrative de 4 CV obtiendra une réduction de 1 568 euros. Dans le cas où un contribuable parcourt 6 000 km profitera d’une déduction de 1 890 euros.

Afficher Masquer le sommaire
Lire :  Digitalisation de la CAF : Vers une simplification des démarches administratives pour les allocataires

Partagez votre avis