Impôts : les avantages fiscaux dont vous oubliez de réclamer

La déclaration d'impôts débutera le 13 avril, ainsi, vous devez déclarer vos revenus et vos charges. Toutefois, il est tout à fait possible de faire des économies grâces à certains avantages fiscaux. Mais tout dépend de votre situation personnelle.

Économisez 432 euros d’impôts

Suite à la crise sanitaire, le télétravail s’est développé de plus en plus. Si vous travaillez chez vous, vous pouvez avoir une exonération d’impôts de 550 euros maximum. Pour en profiter, déduisez le montant des chats comme des frais réels dans la case dédié de votre déclaration de revenus.

 

En déclarant les frais réels, les contribuables peuvent économiser jusqu’à 432 euros d’impôts, d’après la société de conseil Climb. Cette offre est davantage intéressante pour les personnes qui travaillent à plus de 20 km de leur domicile. Néanmoins, il est nécessaire de s’y rendre avec son propre voiture.

Les frais de scolarité à déclarer sur les impôts

Il s’avère que seulement 4 millions sur 8,3 millions d’enfants scolarisés sont précisés par leurs parents dans la déclaration d’impôts. Sachez qu’en déclarant vos enfants, il y a certaines réductions. Pour un collégien, cela correspond à 61 euros, pour un lycéen, c’est 153 euros tandis que pour un étudiant supérieur, c’est 183 euros.

 

Dans le cas où votre enfant ne fait pas d’étude, vous pouvez tout aussi profiter d’une réduction de vos impôts. Cependant, il y a des critères d’éligibilité à respecter. Sur le site impots.gouv.fr, il est indiqué que si l’enfant majeur vit sur le toit de ses parents durant l’année et ne dispose pas de ressource suffisante, vous pouvez déduire une somme forfaitaire par enfant. Soit 3 592 € pour 2021, 3 592 € x 2 lorsque l’enfant est marié ou pacsé) sans avoir à fournir de justificatifs.

Les travaux en lien avec les économies d’énergie

En ce qui concerne les économies d’énergie, l’État propose plusieurs aides. Tels que des crédits d’impôt très avantageux qui peut s’élever jusqu’à 30 % des montants dépensés. Si vous envisagez de faire des rénovations pour aménager l’accessibilité de votre logement principal, il peut y avoir une exonération.

Lire :  Banque en ligne : découvrez celle qui offre 120 euros

 

D’ailleurs, plus de 375 millions d’euros pourraient être demandés par les contribuables pour les chaudières éligibles au Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis