Impôts 2023 : Protégez-vous contre l’escroquerie aux faux remboursements par courriel

À l'approche de la saison des impôts, il est essentiel de se méfier des escroqueries. L'une de ces escroqueries, qui refait surface, consiste à prétendre que des remboursements vous attendent. Mais ne tombez pas dans le piège de ce mensonge et restez vigilant !

Il est bientôt temps de déclarer vos impôts pour 2023, mais attention aux escrocs malveillants qui cherchent à en tirer profit. Protégez-vous contre l’usurpation d’identité et la fraude fiscale en restant vigilant et en sachant repérer les escroqueries.

Récemment, 60 millions de consommateurs a lancé un avertissement au public. Le magazine fait la lumière sur les courriels trompeurs qui garantissent faussement des remboursements d’impôts.

Tentative d’hameçonnage

« Nous avons le plaisir de vous informer que suite à notre traitement de votre déclaration de revenus, nous avons calculé que vous avez droit à un remboursement d’impôt d’un montant de 115,49 euros », Cette communication douteuse de faux mail a été propagée par les médias.

Il est ensuite demandé au destinataire de cliquer sur le lien dans le but de « s’assurer que les informations que [nous avons] concernant votre compte sont exactes ».

Les tentatives d’hameçonnage sont monnaie courante, mais celle-ci est particulièrement familière.

Comment découvrir ce type d’activité frauduleuse ?

Les fraudeurs espèrent avoir accès à des données privées vous concernant afin de vous arnaquer de l’argent ou, pire encore, ils peuvent vous menacer et utiliser les données qu’ils trouvent sur votre ordinateur contre vous.

Cet e-mail devrait susciter l’intérêt de tous ceux qui le liront, car plusieurs éléments ne manqueront pas d’attirer leur attention. En général, les courriels proviennent d’une adresse inconnue et sont remplis de séquences numériques qui ne semblent pas avoir de lien entre elles. En résumé, il ne s’agit pas d’une adresse électronique conventionnelle.

Lorsqu’un courriel est envoyé officiellement par la Direction générale des finances publiques (DGFIP), en charge de ce type de document, il comporte toujours “.gouv.fr” à la fin de son adresse.

Lire :  Impôt 2023 : Pourquoi y a-t-il des tranches différentes d'impôt sur la déclaration de revenu d'impôt 2023 ?

Même si l’adresse peut s’avérer bonne, il faut se garder d’accorder une confiance trop rapide. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter directement la DGFIP au 0 809 401 401 pour obtenir de l’aide.

En particulier, il faut être attentif à tous les indicateurs qui pourraient indiquer que le message est frauduleux : fautes d’orthographe ou de grammaire, demandes de données d’entreprise ou d’informations bancaires détaillées, etc.

En outre, n’hésitez pas à signaler l’e-mail sur des sites fiables tels que Pharos platform et Cybermalveillance.gouv.fr ou encore Signal Spam.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis