Immobilier : qu’est-ce que le taux d’épargne résiduel ?

Il est crucial de posséder une épargne résiduelle lors d'une demande de prêt en plus d'un apport personnel. Elle permet de bénéficier d'un meilleur taux d'intérêt.

Un nouveau critère

Il semble qu’en plus de revenus stables et d’un apport personnel, pour obtenir un prêt immobilier, un nouveau critère s’ajoute à la liste. Il s’agit de l’épargne résiduelle qui pourrait aussi être demandé. D’ailleurs, lors d’un crédit, l’épargne favorise l’apport personnel d’un emprunteur qui est d’environ 10 % de la somme espérée.

 

L’épargne résiduelle est   à la somme qu’il reste aux emprunteurs lors du versement d’un apport à la banque. En plus, l’emprunteur devrait avoir “approximativement 20 % à 30 % du projet en épargne résiduelle”. Par ailleurs, pour un projet d’achat de 200 000 euros, un emprunteur devrait posséder 20 000 euros d’apport en plus d’une somme entre 40 000 euros et 60 000 euros d’épargne résiduelle.

 

L’épargne résiduelle permet à la fois de bénéficier d’un taux d’intérêt plus intéressant. Une épargne supplémentaire qui s’avère très apprécié des banques qui estiment que les clients pourront faire face à des dépenses imprévues sans recourir à un nouveau prêt.

 

Bien qu’en janvier 2023,l’inflation est en augmentation de 6 % sur un an, avoir une épargne résiduelle est une autre façon de rassurer les banques. Il se peut que cette année, les taux d’intérêt pour les crédits immobiliers pourraient atteindre 3 %. Par ailleurs, l’épargne résiduelle s’avère nécessaire pour pouvoir emprunter plus simplement.

Lire :  La France détient les taux d'emprunt les moins chers

Partagez votre avis