Héritage : combien l’État prélève sur la transmission d’un bien immobilier ?

Comme dans tous les cas, les ventes immobiliers et d'héritage sont aussi taxés. Découvrez dans cet article les frais de succession et taxes dans le cadre d'un héritage immobilier.

À combien s’élèvent les taxes en cas d’héritage immobilier ?

En effet, dans la fiscalité française et lors d’un héritage immobilier, il y a des droits de succession à payer. Tous les héritiers doivent payer cette taxe sinon ils ne peuvent pas récupérer leur bien. Toutefois, avant d’accepter un héritage, il faut toujours connaitre les règles de succession. Les taxes de droits de succession varient selon chaque situation. Par exemple, si vous obtenez d’un héritage immobilier de vos parents estimé à 600 000 euros, vous avez un abattement de 100 000 euros. Les droits de succession sont calculés sur un montant de 500 000 euros dont les impôts sont de 20 %. En plus des frais de notaire, ainsi, vous devez payer près de 100 000 euros de droits de succession. 

Quels sont les taux d’imposition ?

Les frais de succession sur l’héritage tiennent des abattements et des taux d’imposition différents. Comme dans le cas où il s’agit des frères et sœurs ou neveux et nièces. S’il s’agit des frères et sœurs, le taux d’imposition est de 35 % pour une part de succession en dessous de 24 430 euros après un abattement de 15 932 euros. Dans le cas où cette somme est supérieur, le pourcentage d’imposition est de 45 %. Quant aux nièces et neveux, les impôts sont à 55 % après un abattement de 7 967 euros.

Afficher Masquer le sommaire
Lire :  CAF : un prêt bancaire à taux 0

Partagez votre avis