« Dragon Ball Super Broly » : Goku enfin sur grand écran

par Mise à jour le 23/02/2019Multimédia

Posons tout d’abord le cadre, nous sommes le jeudi 24 janvier 2019 dans le hall du plus grand cinéma de la région toulousaine. Plus de 1000 personnes attendent l’ouverture des salles, pour la plupart des hommes âgés de 25 à 35 ans. Sauf que ce soir-là, ils ont tous 12 ans, leur excitation est palpable, et le phénomène a lieu dans des dizaines de cinémas en France.

Ce que tous attendent ? L’avant-première exceptionnelle du film Dragon Ball Super Broly. En attendant la sortie du film le 13 mars prochain, revenons ensemble sur l’histoire de la licence Dragon Ball et de son succès planétaire.

De Dragon Ball à Dragon Ball Super, genèse de nos héros

Créé en 1984 par Akira Toriyama, Dragon Ball nous raconte l’histoire de Son Goku depuis son enfance jusqu’à l’âge adulte. Accompagné de nombreux personnages rencontrés tout au long de ses voyages, Goku recherche les 7 boules de cristal permettant d’éveiller le grand dragon Shenron capable de réaliser le souhait de son choix. L

a série se poursuit par Dragon Ball Z, ou nous retrouvons Goku adulte et père. Cette suite est plus violente que la précédente et nous voyons Goku et sa famille de supers saiyans affronter des ennemis toujours plus puissants. La série animée adaptée du manga débarque en France dans le Club Dorothée en 1988 pour Dragon Ball, 1990 pour Dragon Ball Z.

Le succès est immédiat et dure jusqu’en 1996. Ce n’est que plus tard, sur les chaines cryptées telles que Manga ou Game One que le public français pourra découvrir Dragon Ball GT, qui est une suite alternative et Dragon Ball Super qui est la suite du manga original.

Une licence très rentable et des longs métrages réussis

Le succès de la série est tel que très rapidement les produits dérivés et jeux vidéo ont été commercialisés. Les sociétés Bandai Namco et TOEI Animation ont annoncé un chiffre d’affaire pour l’année 2018 de plus de 75.7 milliards de yens soit plus de 580 millions d’euros. C’est la licence la plus rentable du marché, devant Gundam et One Piece qui sont pourtant deux des licences les plus importantes en Asie.

Le succès a aussi été rencontré dans les salles obscures avec 19 longs métrages sortis principalement en Asie et en Amérique. Tous ont été de grands succès, générant plusieurs millions d’entrées. Un film live, Dragon Ball Evolution, réalisé par James Wong et Stephen Chow et produit par la 20th Century Fox ne réalise que 57 millions de dollars au box-office américain et est considéré comme un échec.

Ces films sont tous sortis en Europe directement en vidéo.

Dragon Ball Super Broly, un succès d’ores et déjà garanti

L’histoire est simple, Broly, guerrier saiyen déjà mythique dans la série revient accompagné de son père affronter Goku et ses amis.  Le film se place en 3ème position au box-office américain lors de sa sortie. C’est déjà le film le plus rentable de la licence avec 87 millions de dollars amassés à travers le monde, alors même que la sortie européenne est prévue seulement pour le 13 mars prochain.

Les avant-premières qui ont eues lieu les 23 et 24 janvier en France ont été à guichet fermés dans tous les cinémas. Les places ont été vendus en à peine quelques heures. Pourtant, le film était diffusé en version originale sous-titrée, donc en japonais ! Wild Bunch, qui distribue le film en France a décidé, face à ce succès, de sortir le film sur beaucoup plus de copies que prévu.

A se demander pourquoi nous avons dû attendre aussi longtemps pour entendre retentir le Kaméhaméha de Goku en salle…