Certains restaurateurs refusent le ticket restaurant. Pour quelles raisons ? Ont-ils le droit ?

La plupart des français, lorsqu’ils vont au restaurant payent leur addition avec un titre restaurant. Pourtant, désormais, plusieurs établissements refusent le format papier. Et ils en ont bien le droit.

Le titre restaurant est peu rentable pour le restaurateur

D’après Hélène Clautour, présidente de la branche restauration de l’Umih 85 et chargée de la commission nationale des titres restaurant au niveau national, certains établissements préfèrent refuser les tickets restaurant car il n’y a aucun intérêt pour eux. En effet, la commission récupérée par le restaurateur pour un ticket se trouve « autour de 4-5% ».  C’est-à-dire que lorsqu’un client dépense 12 € en titres-restaurants pour son repas, le restaurateur ne touche pas les 12 € en intégralité. Et plus le restaurateur opte pour un remboursement rapide, plus la commission sera élevée. 

D’ailleurs, d’après Patrick Bouderbala, président de la Commission nationale des titres-restaurants, les titres restaurants sont aussi difficiles à gérer.

A noter que l’augmentation du prix des matières premières et de l’énergie affecte également la rentabilité de ce format papier.

Après la fermeture de la CRT, le titre restaurant va-t-il disparaître ?

Depuis 1972, la Centrale de règlement des titres (CRT) est celle qui s’est occupée du traitement et du remboursement des titres restaurants. Mais malheureusement, cette association va fermer le 28 février prochain. Ce qui signifie qu’à partir du 01 mars, il n’est plus possible d’envoyer les titres restaurant à cet organisme centralisateur.

Cette fermeture ne signifie pas que le format papier va complètement disparaître. En effet, les entreprises peuvent toujours accepter les titres restaurants mais ils devront les traiter eux-mêmes, en les envoyant à chacun des quatre organismes émetteurs et attendre d’être remboursées. Mais cela va être très difficile à gérer.

Lire :  Titres-restaurant : échangez les avant le 15 mars 2023

Pour échapper à cela, les restaurateurs peuvent refuser les titres restaurants. Mais ils doivent l’afficher clairement sur la devanture.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis