Crédit immobilier : le taux moyen passe la barre des 3 % en mars

Depuis le début de l'année, les taux ne cessent de progresser d'après les derniers chiffres de l'Observatoire du Crédit Logement. Une hausse qui affecte le marché de l'immobilier, incitant ainsi Bercy à assouplir les règles d'octroi.

Un accès au marché plus difficile

En mi-avril, le taux moyen sans assurances et frais passe à 3,12 % selon l’Observatoire du Crédit Logement. Le premier trimestre, le taux moyen est à 2,84 % soit une augmentation de 62 poins de base en trois mois. Le 22 mars, le taux de refinancement de la Banque centrale européenne est passé de 3 % à 3,5 %. D’autant plus que le taux de rémunération de l’épargne bancaire est aussi en hausse. 

 

Cette croissance constante impacte l’accès du marché qui devient de plus en plus difficile pour les emprunteurs modestes ainsi que pour les ménages aisés. La baisse d’activité sur le marché touche tous les secteurs immobilier résidentiel. Il s’avère que la chute de la production est de 41 % au premier trimestre.

Assouplissement des règles d’octroi

Suite à ce ralentissement, Bercy a pris l’initiative de lancé des travaux d’évaluation d’un assouplissement des règles d’octroi pour un crédit immobilier. Des règles imposées aux banques par le Haut Conseil de stabilité financière ou HCSF. Ces règles favoriseront un taux d’endettement maximum de 35 % des revenus disponibles

 

La décision sera prise à la prochaine réunion du HCSF en juin. Cependant, la Banque de France ne semble pas convaincue par cette modification de ces règles. Selon l’explication de la Banque de France sur son site, cela pousserait plusieurs ménages vers des situations de surendettement. 

 

Afficher Masquer le sommaire
Lire :  Retraite : la complémentaire Agirc-Arrco pour une carrière au SMIC

Partagez votre avis