Crédit immobilier : la hausse des taux de la BCE impacte les emprunteurs

Ce jeudi, la Banque centrale européenne a pris la décision de relever ses taux directeurs de 50 points de base. Une décision qui n'a pas manqué d'impacter les emprunteurs qui verront les taux de crédit flamber dans les prochaines semaines.

Pourquoi la hausse des taux impacte-t-elle le marché du crédit immobilier ?

Le taux de rémunération des dépôts est un taux d’intérêt fixé par la BCE qui rémunère les dépôts des établissements financiers auprès de la banque centrale. D’ailleurs, si ce taux s’avère négatif, placer des fonds à la BCE ne seront plus rentables pour les banques et devront ainsi accorder des crédits aux emprunteurs bien qu’il soit à taux faible.

 

Dans le cas où la BCE augmente le taux de rémunération des dépôts, les banques accordent moins de prêts. Elles préfèrent laisser dormir leur argent. Néanmoins, la BCE augmente ses taux directeurs afin de freiner la production de crédit immobilier. Les banques vont être obligées de répercuter la hausse du coût de l’argent en augmentant leurs taux pour continuer à proposer des prêts à leurs clients tout en restant rentables.

Les banques ont-elles anticipé cela ?

En début de l’année 2023, certains courtiers misés sur un taux de crédit moyen soit à 4 %. Toutefois, cette prévision pourrait bien être revue à la hausse. Les taux directeurs ont augmenté de 125 points de base sur les six premiers mois.

 

Si la BCE poursuit sa hausse, les taux de crédit pourraient flamber plus vite que prévu. Selon l’estimation, la barre des 4 % pourrait être franchie avant le début de l’été. Aucun ralentissement de la hausse des taux n’est encore envisageable.

 

Afficher Masquer le sommaire
Lire :  Quelle banque en ligne ne demande pas de RIB à l'ouverture d'un compte ?

Partagez votre avis