À quel prix et comment peut-on construire un puits chez soi ?

Avoir un puits à la maison permet d’assurer sa réserve en eau pour toute l’année quelles que soient les conditions. Si vous avez une grande maison avec un jardin ou une cour, on vous conseille fortement de construire un puits chez vous, sauf qu’il faut chercher si vous disposez d’une source sous-terraine en demandant l’avis d’un professionnel. On va vous montrer dans cet article tout ce qui concerne la construction d’un puits : ses avantages, les étapes et surtout le budget que vous devez préparer.

Les avantages de construire un puits chez soi

Le puits est un excellent moyen pour disposer de sa réserve d’eau personnelle et faire forer un puits chez vous présente de nombreux avantages, vous allez avoir une source naturelle et renouvelable d’eau potable toujours à votre disposition, et cela, grâce à la nappe phréatique. Le puits vous permet également de compléter vos besoins en eau d’irrigation, c’est-à-dire, vous allez avoir un moyen de fournir de l’eau aux plantes de votre jardin ou de votre champ continuellement. Comme vous pouvez également vous servir du puits comme une source de chaleur, grâce au principe de l’énergie géothermique. Donc construire un puits chez soi est excellent pour économiser de l’argent et de l’énergie également. Vous allez sans doute réduire votre facture en électricité et vous n’aurez plus à acheter de l’eau potable pour toute la famille. De plus, c’est très écologique, vous pouvez placer un système de filtration et traiter cette eau vous-même tout en respectant certaines conditions et vous aurez ainsi de l’eau potable et utilisable dans plusieurs contextes durant toute l’année sans coupure.

Comment construire un puits ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que le puits ne peut pas être construit dans n’importe quel terrain, il faudra absolument demander l’avis d’un professionnel pour vous analyser l’endroit et vous donner le rapport détaillé sur ses propriétés. Il faudra donc impérativement demander l’autorisation auprès de la mairie, par la suite, celle-ci fera des visites régulières pour faire des prélèvements de l’eau sous-terraine à des fins domestiques. Une fois, l’étude du terrain est faite, ainsi que les démarches administratives, on passe au forage, pour cela, il est important de sécuriser la zone complètement, car le fait de creuser un puis est très dangereux, il faudra alors veiller à prendre toutes les précautions nécessaires pour les passagers et les ouvriers eux-mêmes. Afin d’éviter plusieurs dangers comme l’asphyxions par le gaz carbonique, il ne faut jamais effectuer cette opération seul. De façon générale, le forage d’un puits passe par les étapes suivantes :

  • L’installation de la première buse en béton ;
  • Commencer à creuser le puits ;
  • La pose des autres buses ;
  • La réalisation de la finition.

Le prix de construction d’un puits

Le prix du forage d’un puits dépend de plusieurs paramètres, parmi lesquels on note :

  • Le type du puits que l’on souhaite construire ;
  • Sa profondeur ;
  • Le diamètre souhaité ;
  • Les moyens techniques que l’on dispose ;
  • Le volume d’eau à collecter.

Le prix se fixe par mètre, en prenant en considération les paramètres mentionnés là-dessus. Pour un puits artésien par exemple, la profondeur peut aller jusqu’à 300 mètres, en tenant compte de la nature du terrain, le prix peut varier entre 50 et 100 euros par mètre linéaire foré. Quant à un puits traditionnel, c’est le moins coûteux, car il est le moins profond, on peut trouver l’eau seulement après avoir creusé 8 à 9 mètres. L’intervention peut coûter entre 2 300 et 8 000 euros tout dépend la nature du terrain encore une fois. Sans oublier de rajouter les autres travaux de l’installation de la pompe, dont le prix peut atteindre les 170 euros.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis