Comment et avec quoi construire une piscine ?

De formes différentes, mais aussi de dimensions différentes, la piscine, autre fois lieu où les Romains riches gardaient leur poisson, celle-ci s’appelait “Pissina” venant du mot “Piscis” signifiant poissant, est devenue maintenant, un lieu de baignade, mais cette fois-ci destinée aux humains, nous permettant de nous relaxer et de profiter, dans certains cas, des bienfaits de l’eau thermale par exemple, ou bien dans un but de compétition. Mais comment sont donc fabriqués ces grands bassins ?

Les différentes techniques de construction d’une piscine

Il y a de cela quelques décennies, nous n’avions à notre disposition que deux types de piscines : des piscines en béton, ou alors, des piscine qui ne sont pas en béton, autant dire que le choix était restreint. Maintenant, les constructeurs de piscines offrent une large panoplie de choix aux clients, nous aurons principalement :

  • Les piscines en kit ;
  • Les piscines coques ;
  • Les piscines en béton monobloc.

Des parois toutes faites, plus qu’à les assembler pour les piscines en kit. Les piscines à coques, quant à elles, sont déjà finies, nous n’aurons plus qu’à les poser dans le sol et à les brancher au système hydraulique du lieu. Quant aux piscines monoblocs, elles sont faites d’un ensemble de béton entre fond et parois, elles sont totalement étanches.

Quel est le matériau le plus adapté à la construction d’une piscine ?

Le meilleur matériau pour la construction d’une piscine, reste sans grande surprise le béton, celui-ci présente bien des avantages, il :
  • Est le plus solide des matériaux ;
  • Est résistant ;
  • S’adapte à tous les terrains ;
  • S’adapte à toutes les formes ;
  • Est esthétique.
Faisant ainsi de lui, le numéro 1 des matériaux de construction d’une piscine.

Construction d’une piscine

Pour construire convenablement une piscine, nous aurons besoin :

  • Du plan de construction ;
  • D’un terrassement ;
  • D’un radier ;
  • D’un local technique ;
  • De la construction du bassin en lui-même ;
  • Et enfin, la mise en place de l’étanchéité.
Lire :  Décapage de radiateur : méthodes sûres et efficaces pour améliorer la performance !

Comme pour tout projet, il est impératif d’avoir un plan, celui-ci devra prendre en compte le terrain et la piscine en question, il se fera en parfaite collaboration avec les clients, en plus des limites de la piscine et la localisation du système hydraulique, sans oublier l’emplacement du local technique. Tout cela afin d’obtenir un projet pertinent, cohérent et de fixer ainsi les idées et les décisions qui feront avancer le travail. Puis viendra le terrassement, ou encore le terrassier. Celui-ci va se faire en fonction du plan, pour ne pas creuser moins, ou plus, que ce dont on aura besoin, soit, la taille du bassin avec un petit espace allant de 15 à 80 cm permettant ainsi d’y recevoir les canalisations en toute sécurité. Nous arrivons ainsi au radier ou au béton situé au fond du bassin, dont la majorité des piscines auront besoin afin d’assurer leur étanchéité, il servira aussi de base lors de la mise en place des parois. Quant au local technique, celui-ci sera situé non loin de la piscine, ou même à l’intérieur du bassin. La construction du bassin en lui-même, va varier en fonction de la technique de construction de la piscine utilisée. Nous aurons par exemple, au niveau des piscines modulaires, des blocs ou des panneaux liés au radier, dans le but de lutter contre les différentes pressions exercées sur la piscine. Dans tous les cas, il faudra lier les différentes pièces, puis mettre en place le reste des équipements, à savoir : les canalisations et le filtre, mais aussi, par la suite, on devra reboucher les tranchées pour enfin mettre en place les margelles et la plage. Pour finir, nous nous attaquerons à l’étanchéité, qui sera soit un liner ou alors une membrane armée, ou bien du mastic-colle.

Lire :  Comment construire un garage en parpaing ?
Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis