Carburant : les habitants du Vaucluse bénéficient d’une semaine supplémentaire de limitation de l’approvisionnement en carburant, jusqu’au jeudi 30 mars.

L'approvisionnement en carburant reste difficile dans le Vaucluse, c'est pourquoi la préfecture étend les restrictions à l'achat et à la vente de gaz.

Dans tout le pays, les mouvements sociaux de protestation contre la réforme des retraites se poursuivent. Dans les usines de raffinage, les grèves des travailleurs ont suscité des craintes de pénurie et ont incité les gouvernements locaux à prendre des mesures.

 

Des voies prioritaires sont disponibles dans huit stations-service

Afin de garantir la pérennité des ressources en carburants, notre préfecture a pris le lundi 20 mars 2023 un arrêté visant à limiter la vente et l’achat de carburants. Cette mesure a été prolongée jusqu’au jeudi 30 mars pour en garantir l’efficacité.

Le département du Vaucluse a mis en place une limitation de l’acquisition de gaz (essence, gazole, éthanol, GPL) à 30 litres par véhicule non commercial et à 120 litres pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes.

Les automobiles appartenant aux services publics, aux sociétés offrant un service public, aux professionnels de la santé (par exemple, les médecins et les infirmières), aux transports scolaires et à d’autres vocations sont exemptées de toute réglementation ou restriction.

Pour un annuaire complet, consultez le site vaucluse.gouv.fr !

Huit stations-service du département ont mis en place des voies prioritaires pour votre confort.

L’acquisition et la vente de carburants, tels que l’essence, le diesel, l’éthanol et le GPL dans des contenants transportables manuellement comme les jerricanes, sont toujours interdits.

Lire :  Réforme des retraites : découvrez la somme exacte qu’une personne au Smic va percevoir !

Partagez votre avis