Augmentation de salaire : une de 1,4 % à 4,4 % en 2 ans

Entre fin 2020 et début 2023, les salaires en France ont augmenté suite à une forte inflation, selon la Banque de France.

Une augmentation de 4,9 % en moyenne

Entre janvier 2022 et janvier 2023, l’inflation a favorisé l’augmentation des salaires qui a progressé de 6,6 %. Une augmentation qui est tout aussi soutenue par celles du Smic. Cette revalorisation aurait entrainé une révision des minima salariaux de branche. Ces taux ont augmenté de 4,9 % en moyenne au premier trimestre 2023. 

 

Toutefois, les hausses négociées pour 2023 ont atteint 4,4 % en moyenne. En plus, il y aura la prime de partage de la valeur d’un peu moins de 900 euros en moyenne. Les primes permettent de soutenir le pouvoir d’achat des salariés sans entretenir à terme une spirale prix-salaires, selon la Banque de France. La revalorisation moyenne est supérieure à celle négociée pour 2022 de 2,8 % et 2021 qui a été de 1,4 %.

Pas de spirale prix-salaire

La Banque de France a constaté plus de 1 800 accords de négociation annuelle obligatoire entre fin 2020 et début 2023. D’ailleurs, le gouverneur de la Banque de France a déclaré ne pas constater d’emballement d’une spirale prix-salaire en France. Le salaire moyen par tête a augmenté près de 4 % en moyenne en 2022 et pourrait progresser de 6 % cette année.

 

La hausse nominale du salaire moyen par tête ralentirait, mais moins vite que l’inflation, ce qui générerait un gain de pouvoir d’achat en 2024 et 2025. D’autant plus que l’inflation a atteint 5,2 % en 2022, selon l’Institut national de la statistique.

 

Afficher Masquer le sommaire
Lire :  Pénurie de carburant : la carte officielle de l'état des stations services en temps réel

Partagez votre avis