Quelles conditions sont demandées pour assurer un scooter sans BSR ?

Il y a une possibilité d’avoir un scooter sans permis, tout comme il est possible de le faire avec une voiture.

Dans le cas où vous n’avez pas encore atteint l’âge de la conduite, ou si vous n’avez plus votre permis à cause d’erreurs fréquentes, il est possible de rouler en scooter sans BSR.

Mais, en réalité, afin de rouler avec un scooter sans BSR, il faut impérativement l’assurer.

Alors, comment s’y prendre ? Et quelles sont les règles à suivre afin d’avoir une assurance de scooter sans BSR ? On va vous expliquer les points les plus essentiels à absolument connaître !

Est-il autorisé de conduire un scooter sans avoir un permis ?

Si vous n’en êtes pas au courant, sachez que conduire un scooter sans permis est possible, avec toutefois des conditions bien précises. En ce qui concerne cette condition, en France, seulement les personnes qui sont née avant le 31 décembre 1987 ont le droit de conduire un scooter sans permis. Ces dernières ont le droit d’acheter un scooter et le conduire sans forcément faire une formation ou avoir n’importe quel papier pour le justifier. Dans le cas contraire, il vous faut une preuve pour pouvoir conduire un scooter, qui est un BSR, qu’on appelle à présent AM. Pour passer le brevet de sécurité routière, il faut faire une formation, qui dure 7 heures, et passer un examen de l’ASSR du 1er niveau et du 2eme. Vous allez apprendre, durant la formation, 3 étapes importantes concernant l’apprentissage de la conduite d’un scooter, pendant la circulation et aussi hors la circulation, avec des bases théorique.

Comment assurer un scooter sans permis ?

Pour pouvoir assurer un scooter sans BSR, ce qui est, selon la loi, obligatoire, et ça, ça vaut pour n’importe quel véhicule à moteur. Il faut donc l’assurer, que vous ayez un permis ou pas, et avec une garantie de responsabilité, qu’on appelle R au minimum. Cette dernière sera nécessaire à votre protection en cas d’accidents.

Vous avez donc le choix avec la formule tous risques, mais ce type d’assurance est un peu plus cher. Pour vous assurer, ou assurer vos enfants de 15 ans, il n’est pas nécessaire de perdre beaucoup d’argent ou de vous ruiner. Mais il faut savoir que vous ne recevrez aucun dédommagement, au cas où vous faite un accident et que votre véhicule a des problèmes. Pour les personnes qui possèdent un scooter sans permis, vous aurez comme offre :

  • L’assurance au tiers, qui concerne la responsabilité civile incluse ;
  • L’assurance tierce +, aussi appelée tiers complémentaire ;
  • L’assurance tous risques.

Pour ce qui est des conditions pour avoir une assurance, il n’y a en fait aucune condition préalable, car il vous suffit de choisir une formule en fonction de votre situation et de votre budget. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à utiliser le comparateur de devis pour consulter différents devis, et ainsi économiser beaucoup d’argent, tout en conservant le bon rapport qualité / prix ! C’est donc un outil très utile, et vous devez toujours travailler avec, lorsque vous choisissez entre différentes propositions et différents produits.

Comment trouver une assurance scooter pas très chère ?

Vous vous demandez sûrement comment trouver une assurance pour votre scooter, que vous utilisez sans votre BSR. Sachez qu’il existe une assurance en direct, qui coûte 14 euros par mois. Et, en plus, vous aurez à choisir parmi plusieurs formules pour que vous bénéficiiez de beaucoup de garanties en cas de vol ou d’incendie. Vous pouvez, avant de prendre cette formule, prendre un devis en ligne, et à vous le choix de continuer par la suite ou non. Il est aussi possible de vous souscrire en ligne à cette offre.

En conclusion, assurer votre scooter sans BSR reste toujours obligatoire avant de rouler avec. Et cela pour votre propre sécurité et celle de votre moto, afin de toucher les dédommagements s’il y a un problème avec ce dernier. Il ne vous faut aucune condition, il suffit juste de choisir le forfait qui vous convient, son coût, et bien sûr avoir l’âge légal pour cette assurance.

Trouver une bonne assurance pour son scooter

En fait, on ne peut pas dire qu’il y ait une bonne ou une mauvaise assurance scooter. Les assurances en gros se valent. En fait, c’est le choix des options qui va faire qu’une assurance est bonne ou le sera moins en cas d’accident. Il faut donc en tout premier lieu bien lire les clauses du futur contrat. Si vous envisagez de souscrire en ligne pour ne pas avoir à vous déplacer, il faut bien vérifier toutes les indications. Une fois que c’est fait, vous pouvez choisir vos options. Bien sûr, on peut toujours choisir la couverture minimale obligatoire, mais ce n’est pas toujours le bon choix.

Choisir un contrat équilibré

Le secret d’une bonne assurance est de sourire un contrat équilibré. Pour ce faire, celui-ci doit tenir compte de l’usage de votre engin mais aussi de votre budget. On peut très bien envisager, si le scooter n’a qu’une valeur résiduelle, de simplement prendre une assurance au tiers mais avec une option qui protège également l’assuré. Bien entendu, si l’engin a de la valeur, il ne faut pas négliger l’option tous risques qui va rembourser le scooter s’il est détruit et qu’il n’y a pas de tiers identifiable. De même, un scooter neuf ou cher a toujours intérêt à être assuré contre le vol.


Marie Grimaldis

Marie Grimaldis

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.