Assurance vie : un rendement net garanti supérieur à 3,50% en 2023 pour faire face à la forte concurrence

Les compagnies d'assurance vie cherchent à éviter que leurs clients ne placent leur argent ailleurs, notamment sur le Livret A ou l'épargne monétaire, qui offrent des rendements nettement plus élevés.

En 2022, la compagnie de l’assurance a tenté de limiter la fuite des capitaux en proposant un taux moyen net de 2%.

L’assurance vie contre la concurrence

Benoit Courmont, directeur épargne retraite et patrimoniale chez AG2R La Mondiale, déclare que tous les assureurs sont préoccupés par le risque que représente la nécessité de proposer des taux attractifs en matière d’assurance vie pour fidéliser leurs clients, face à une forte concurrence.

En effet, les compagnies d’assurance vie craignent que si les clients retirent massivement leur argent, elles devront vendre les obligations de leur portefeuille pour rembourser les sorties. Cependant, ces obligations ont été achetées à faible rémunération ces dernières années et leur vente entraînerait donc une perte. Ainsi, malgré le régime fiscal favorable qui encourage les épargnants à rester investis pendant au moins huit ans, les assureurs cherchent des moyens pour éviter ce scénario catastrophique.

L’assurance vie connaît des complications

La concurrence pousse l’assurance vie à collecter davantage pour profiter des rendements actuels du marché. Les assureurs qui collectent plus en 2023 pourront profiter de l’OAT 10 ans proche de 3% et des obligations d’entreprises bien notées, offrant un coupon proche de 4%.

Le rendement du portefeuille obligataire des assureurs est directement lié à la collecte nette. Benoit Courmont, expert du secteur, souligne que cette situation marque le début de la chasse à la collecte. Chaque euro collecté cette année sera investi pour améliorer le rendement des années à venir.

Afficher Masquer le sommaire
Lire :  Le Sénat se penche sur la possibilité de changer l'assurance vie et de compagnie

Partagez votre avis