Quelle assurance inclure dans votre prêt immobilier ?

Le contrat d’assurance inclut dans votre prêt immobilier n’est pas a négliger. Pourtant, souvent, l’emprunteur ne prend pas le temps de bien le définir.

De quelles garanties avez-vous réellement besoin ? Quel est le coût des différentes assurances ? Comment bien choisir son taux ? Les emprunteurs sont souvent perdus. Nous décryptons donc pour vous cet incontournable du prêt immobilier.

L’assurance décès

Bien que personne n’aime à se projeter sur son décès ou celui de son conjoint, il est important de décider des garanties que vous souhaitez inclure dans votre contrat d’assurance de prêt immobilier. En effet, la banque avec laquelle vous êtes en train de concrétiser votre projet immobilier se doit de vous dédommager en cas de décès. Elle couvrira tout ou partie de votre prêt immobilier en fonction de l’option choisie. Quel que soit son coût, c’est une assurance à laquelle il faut réfléchir avec soin, car elle garantie un avenir immobilier plus simple à l’emprunteur qui reste.

L’assurance invalidité

De même que pour le décès, votre banque peut également couvrir tout ou partie de votre prêt immobilier si vous ou votre co-emprunteur vous retrouvez dans l’incapacité de travailler à la suite, par exemple, d’un accident. Attention, il existe différentes invalidités : la perte totale et irréversible de l’autonomie, l’invalidité permanente totale, l’invalidité permanente partielle et l’incapacité temporaire totale. La couverture ne sera donc pas la même en fonction de l’invalidité. Dans le cas où un seul des emprunteurs travaillerait, cette assurance est très importante. Elle laisse en effet le temps aux emprunteurs de souffler avant de retrouver un travail permettant de rembourser de nouveau leur crédit immobilier.

L’assurance perte d’emploi : une garantie intéressante

Dans le cadre d’une perte d’emploi, il est parfois difficile de rembourser correctement son prêt immobilier. Avec cette assurance, votre banque prend le relais du remboursement le temps de retrouver un travail. Toutefois, toutes les pertes d’emploi ne sont pas garanties par cette assurance. Si vous démissionnez ou si votre période d’essai se termine votre banque ne prendra pas le relais de vos mensualités de prêt.

Bien réfléchir le coût de chaque assurance

Une assurance a un coût et il est important de le prendre en compte dans votre montage financier lors du calcul de votre futur taux d’endettement. En effet, vous ne pouvez pas dépasser 33 % de taux d’endettement. Il peut être parfois judicieux de baisser les garanties de vos différentes assurances pour pouvoir emprunter la somme nécessaire à votre projet immobilier. Votre assureur sera le mieux à même de vous conseiller sur ce sujet particulier du prêt immobilier. Vous pouvez demander un devis à votre assureur pour vous rendre compte de l’intérêt d’une assurance.

Il est à noter que seules l’assurance décès et l’assurance invalidité sont obligatoires selon la loi. À vous de décider si vous désirez d’autres options d’assurances ou non. Une assurance à un coût et parfois, il n’est pas intéressant de souscrire tout et n’importe quoi. En tant qu’emprunteur, vous vous devez de rembourser votre prêt immobilier auprès de votre banque, et si une assurance peut être séduisante de part son caractère sécurisant, elle n’a parfois pas lieu d’être. Par exemple, l’assurance perte d’emploi n’est pas indiquée si vous travaillez en indépendant. Pensez à prendre conseil auprès de votre banque ou votre assureur, ils seront les plus à même de rédiger avec vous le meilleur contrat d’assurance pour votre prêt immobilier.

Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis