Arnaque : faites attentions aux faux emails et faux SMS qui promettent de nouvelles aides de la CAF !

Avez-vous reçu un e-mail ou un SMS promettant de nouvelles aides de la CAF ? Soyez vigilant car il peut s’agir d’une tentative de phishing pour récupérer vos coordonnées bancaires ou informations personnelles et usurper votre identité.

Voici comment les arnaqueurs utilisent la CAF pour vous faire arnaquer !

Ces derniers jours, les arnaques sur internet ne cessent de se multiplier. La Caisse d’Allocation Familiale appelle à la vigilance de tous les français vis-à-vis des messages et des emails qu’ils peuvent recevoir. En effet, actuellement, les escrocs utilisent certains organismes pour voler de l’argent. Et la CAF en fait partie. Mais comment les voleurs usurpent-ils l’identité de la CAF pour voler vos informations personnelles et vos coordonnées bancaires ?

Pour vous arnaquer, les escrocs utilisent la technique du phishing. Ils se font passer pour la CAF et vous envoient des messages annonçant de nouvelles primes, de nouvelles aides ou de nouvelles allocations. Dans ces messages, ils vous invitent à cliquer sur un lien et à renseigner vos informations personnelles (votre numéro de carte de crédit, vos identifiants de sécurité sociale, votre mot de passe, etc.) afin d’usurper votre identité ou vider votre compte. Mais bien entendu, tout ceci est faux.

Comment éviter ces arnaques ?

Pour détecter les arnaques, la première chose à faire est de vérifier les messages. Les faux messages comportent souvent des fautes d’orthographe.

Puis, assurez-vous que la page commence par « https:// » et par un cadenas qui apparaît avant ou après. Ensuite, vérifiez l’adresse URL du site car les sites publics se terminent toujours par « .gouv.fr » ou « .fr » et non par « .gouv.org » ou « .gouv.com ».

Dans tous les cas, pour connaître vos droits, la méthode la plus sûre est de vous rendre directement sur le site officiel de la CAF. Ainsi, il vous sera plus facile de vérifier les informations de votre profil, de simuler vos droits et de demander des aides si vous êtes éligible.

Lire :  Arnaque : zoom sur le « vishing » ?
Afficher Masquer le sommaire

Partagez votre avis