Alcool : ami ou ennemi de notre santé ?

par | Mise à jour le 22/04/2019 | Santé

C'est bien connu : l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Accidents de la route, augmentation de risques cardiaques, développement de cancers, l’excès d'alcool est à l’origine de bien des maux. Cependant, d'après de sérieuses études, il apparaît qu'une quantité raisonnable d'alcool serait bénéfique pour l'organisme. Qu'en est-il vraiment ? Peut-on vraiment boire de l'alcool en prenant soin de notre santé ? Voici l'essentiel à retenir.

Les effets bénéfiques de l'alcool

Selon plusieurs articles parus dans le British Medical Journal, un verre d'alcool serait bénéfique pour la santé cardio-vasculaire. Fait surprenant, la mortalité prématurée des consommateurs modérés d'alcool (deux verres par jour au maximum), est 13 % inférieure à celle des personnes qui ne boivent jamais.

Les maladies les plus courantes et mortelles, comme les maladies cardiaques, touchent plus et plus souvent les non-buveurs et les buveurs excessifs, exception faite des accidents vasculaires cérébraux, dont le risque est augmenté de 6 % chez les buveurs réguliers.

Quel alcool est le plus bénéfique à notre santé ?

Un célèbre dicton populaire affirme qu'un verre de vin par jour est bon pour la santé. Il est véridique que le vin rouge contient en quantité généreuse des polyphénols, qui sont de puissants antioxydants. En fait, il apparaît que le vin rouge et la bière sont bien plus efficaces que le vin blanc et le whisky, pour prévenir les maladies cardiaques.

L'alcool, en faible quantité, apporte du bon cholestérol, et réduit le taux de fibrinogènes dans le sang, responsables de la formation de caillots. Par ailleurs, les buveurs réguliers d'alcool présentent un taux supérieur d'adiponectine, qui participe à la régulation d métabolisme des lipides et du glucose.

Le vin rouge a pour effet de booster et de préserver le bon fonctionnement du tissu endothélial, ne fine membrane qui recouvre l'intérieur du cœur et des vaisseaux sanguins. Il permet ainsi un meilleur flux sanguin tout en assurant les fonctions coagulantes des plaquettes. Le vin rouge est d'ailleurs le seul alcool à ne pas altérer la coagulation sanguine en préservant les plasminogènes dans le sang.

 

Les effets néfastes de l'alcool

Au-delà de deux verres par jour, l'alcool n'apporte plus aucun bénéfice à l'organisme, mais au contraire, ses effets sont inversés.

L'alcool est à l'origine de près de 50 000 morts chaque année en France. L'alcoolisme chez la femme enceinte est la première cause de handicap mental chez les enfants.

Un excès régulier d'alcool provoque l'apparition de maladies cardio-vasculaires, de cancers, de cirrhose du foie, etc. L'alcool est une substance psychoactive, tout comme les drogues, c'est-à-dire qu'elle impacte le fonctionnement du cerveau : perte de mémoire, perte des réflexes et de la coordination matrice, troubles de la vision et de l'équilibre, confusion et altération du jugement, etc.

La consommation régulière d'alcool conduit par ailleurs à une accoutumance. Par ce phénomène, le buveur devient de moins en moins « sensible » à l'ivresse, et éprouvera la capacité de boire de plus en plus au fil du temps. Les personnes qui « tiennent » l'alcool sont sujettes à la dépendance, et adoptent des comportements à risque : conduire en état d'ébriété, accidents, violence, rapports sexuels non-protégés.

Et oui : selon les chiffres de la police, l'alcool est à l'origine de plus de 50 % des rixes, 64 % des incendies, près de 60 % des actes criminels, 20 % des délits, et plus de 50 % des homicides. Sur la route, l'alcool est responsable de 40 % des décès par accident.

Vous l'aurez compris, la consommation d'alcool est à double-tranchant. Selon votre corpulence, votre sexe et votre âge, il faudra ajuster votre consommation de façon raisonnable, afin de profiter de ses bienfaits et de bons moments entre amis, sans avoir à souffrir de tous les aspects néfastes de l'alcool.

Vous souhaitez retrouver la forme ? voici le top 10 des bienfaits du vélo sur la santé.